Breaking News
Home / Accueil / TotalEnergies augmente son dividende malgré un 4e trimestre 2023 en repli

TotalEnergies augmente son dividende malgré un 4e trimestre 2023 en repli

TotalEnergies a publié mercredi des résultats en repli au titre du quatrième trimestre 2023 en raison de la baisse du prix des hydrocarbures, malgré un nouveau record de bénéfice net part du groupe sur l’ensemble de l’année, et a annoncé une hausse de ses dividendes.

La compagnie pétrolière et gazière, également très présente dans les énergies renouvelables, propose un dividende de 3,01 euros par action au titre de 2023 (+7,1%) et a confirmé son intention d’allouer plus de 40% de son cash-flow à ses actionnaires en 2024.

TotalEnergies a précisé que cette politique combinerait une augmentation de ses acomptes sur dividende de 6,8% (à 0,79 euro par action) et des rachats d’actions de 2 milliards de dollars au premier trimestre, un niveau qui restera une « base » trimestrielle dans l’environnement actuel.

Le groupe a enregistré sur la période octobre-décembre un résultat net ajusté de 5,2 milliards de dollars (-31%), un Ebitda ajusté de 11,7 milliards (-27%) et une production de 2,462 millions de barils par jour (-1%).

Selon un consensus établi par Refinitiv, les analystes attendaient en moyenne un résultat net ajusté de 5,4 milliards de dollars.

Vers 11h40, l’action TotalEnergies perdait 2,22% à 58,96 euros pendant que le CAC 40 se repliait de 0,19%. Les analystes de RBC Capital Markets ont souligné dans une note que les performances du groupe étaient « légèrement inférieurs aux attentes« , pour une publication qui contient globalement peu de « feux d’artifices« .

Le PDG de TotalEnergies, Patrick Pouyanné, a en outre déclaré lors d’une conférence de presse que le marché du raffinage et de la pétrochimie s’annonçait « moins bon » en 2024 qu’en 2022 et 2023.

« On a vu (la) demande s’affaiblir, notamment en Europe et aux États-Unis ; les effets d’une moindre croissance commencent à se sentir sur la partie chimique, donc on a des marges de pétrochimie qui sont basses. Ça impacte le résultat du dernier trimestre et on pense que ça va impacter d’ailleurs l’année 2024. Ce n’est pas un élément majeur, mais c’est un environnement plus difficile pour la partie aval« , a-t-il dit.

BÉNÉFICE NET PART DU GROUPE RECORD DE $21 MDS EN 2023

Après avoir été freiné en 2022 par près de 15 milliards de dollars de provisions liées à sa présence résiduelle en Russie, le bénéfice net part du groupe annuel de TotalEnergies atteint cependant un nouveau record, à 21,4 milliards de dollars (+4%), tandis que les analystes tablaient sur 22,6 milliards.

TotalEnergies table sur des investissements nets de 17 à 18 milliards de dollars cette année – dont 5 milliards dédiés à ses activités dans l’électricité -, contre 16,8 milliards en 2023.

Soulignant que le marché du gaz naturel liquéfié (GNL) devrait rester sous tension, le groupe anticipe une production d’hydrocarbures supérieure à 2,4 millions de barils par jour au premier trimestre et en hausse de 2% en 2024.

TotalEnergies a indiqué que le taux d’utilisation de ses raffineries devrait se situer en 2024 au-dessus de 85% et que la croissance de ses activités dans l’électricité (« Integrated power ») devrait se poursuivre cette année, avec un cash-flow attendu entre 2,5 et 3 milliards de dollars.

Source : Reuters

About Agences

Check Also

Un nouveau fonds pour développer les échanges entre l’Université d’Oxford et les universités tunisiennes

Dans le cadre du nouveau programme de bourses Hazem Ben-Gacem Tunisie-Oxford, les étudiants inscrits à une formation de troisième cycle

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!