Breaking News
Home / Accueil / Grande-Bretagne : L’inflation ralentit moins vite que prévu, les taux montent
Paris (75) : la façade de la banque de France - Photo by Apaydin A/ANDBZ/ABACAPRESS.COM

Grande-Bretagne : L’inflation ralentit moins vite que prévu, les taux montent

L’inflation au Royaume-Uni a fortement ralenti en avril sur un an, mais à un rythme moindre qu’anticipé, tandis qu’un sous indicateur clé de cette statistique a à peine diminué, ce qui fait reculer les anticipations d’une baisse des taux de la Banque d’Angleterre (BoE) le mois prochain.

Selon les données publiées mercredi par l’Office national de la statistique (ONS), les prix à la consommation au Royaume-Uni ont décéléré en rythme annuel à 2,3% en avril, le niveau le plus bas niveau depuis juillet 2021.

Les économistes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne un ralentissement encore plus marqué, à 2,1%, après 3,2% en mars, en raison notamment d’une baisse de 12% des tarifs réglementés de l’énergie dans le pays, entrée en vigueur le mois dernier.

En excluant l’énergie et l’alimentation, la hausse des prix à la consommation s’est établie à 3,9% sur un an en avril, contre 4,2% en mars. Le consensus Reuters était de 3,6%.

L’inflation des services – un indicateur clé de la pression intérieure sur les prix pour la BoE – a en revanche été beaucoup plus élevée que prévu, tandis que les prix de l’essence ont également augmenté.

Même si l’inflation globale se rapproche de l’objectif de 2% de la BoE, la persistance de l’inflation des services ne devrait pas rassurer la banque centrale.

« Alors que l’inflation continue de baisser fortement, ce rapport sera une déception pour la Banque d’Angleterre et les investisseurs qui attendent une baisse des taux en juin« , commente Luke Bartholomew, économiste chez le gérant d’actifs Abrdn.

« La vigueur de l’inflation sous-jacente et de l’inflation des services, qui ont toutes deux été un peu plus fortes que prévu, rendra plus difficile pour la Banque (centrale) de s’assurer que la pression inflationniste sous-jacente se calme de manière adéquate« , a-t-il ajouté.

L’inflation des services est revenue à 5,9% contre 6,0% en mars. Les prévisions de la BoE et l’enquête Reuters anticipaient un chiffre de 5,5%.

Sur le marché des changes, la livre sterling gagne 0,28% à 1,27455 dollar. Par rapport à l’euro, la livre se renforce de 0,29% à 0,85165, à un plus haut d’un mois.

Dans l’obligataire, le rendement du Gilt britannique à dix ans bondit de près de 10 points de base, à 4,227%, entraînant dans son sillage celui du Bund allemand de même échéance, référence pour la zone euro, qui prend près de trois points, à 2,532%.

Les chiffres de l’inflation britannique pèsent également sur les marchés actions en Europe, où le Stoxx 600 recule de 0,32%, tandis que l’indice FTSE à Londres cède 0,47%.

Source : Reuters

About Agences

Check Also

Christine Lagarde élude une question sur les turbulences sur la dette française

Christine Lagarde, présidente de la Banque centrale européenne (BCE), a éludé vendredi une question sur les turbulences survenues sur les marchés financiers

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!