Breaking News
Home / Accueil / Twitter ferme temporairement ses bureaux avant une grande vague de licenciements

Twitter ferme temporairement ses bureaux avant une grande vague de licenciements

Twitter a temporairement fermé ses bureaux vendredi après avoir indiqué aux employés qu’ils seraient informés par courrier électronique dans la journée de leur avenir au sein de l’entreprise, promise à un vaste plan de licenciements.

Cette initiative fait suite à une semaine d’incertitude quant à l’avenir du groupe sous la houlette de son nouveau propriétaire Elon Musk.

Le réseau social va annoncer à ses employés si leur emploi est supprimé ou pas avant 09h00 heure du Pacifique (16h00 GMT) vendredi, selon un courriel interne envoyé jeudi.

Les employés qui conserveront leurs emplois seront prévenus par un courriel envoyé à leur adresse électronique professionnelle, ceux qui seront licenciés recevront un message sur leur adresse électronique personnelle, est-il précisé.

« Afin de mettre Twitter sur la bonne voie, nous devrons entamer vendredi un processus difficile visant à réduire nos effectifs », est-il écrit dans le courriel que Reuters a pu consulter.

Selon des plans internes examinés par Reuters cette semaine, Elon Musk cherche à réduire drastiquement les coûts et à imposer une nouvelle « éthique de travail » en supprimant environ 3.700 postes, soit environ la moitié des effectifs.

Twitter n’a pas immédiatement répondu à une demande de commentaire.

Selon deux sources au fait du dossier ainsi que des échanges via le service de messagerie professionnelle interne Slack dont Reuters a pu prendre connaissance, Elon Musk a demandé aux équipes de Twitter de trouver jusqu’à un milliard de dollars (environ un milliard d’euros) par an d’économies sur les infrastructures.

CHAOS ET INCERTITUDE

Une action collective a été intentée jeudi devant le tribunal de San Francisco contre Twitter par ses employés, qui affirment que le groupe procède à des licenciements sans fournir le préavis requis de 60 jours, en violation des lois fédérales et californiennes.

Le réseau social explique également dans le courriel que ses bureaux seront temporairement fermés et que les badges d’accès seront désactivés afin « d’assurer la sécurité de chaque employé ainsi que des systèmes de Twitter et des données des clients« .

Le bureau du groupe à Piccadilly Circus, à Londres, semblait désert vendredi, sans aucun employé en vue.

À l’intérieur, toute preuve que le géant des médias sociaux avait autrefois occupé le bâtiment avait été effacée. Le personnel de sécurité a déclaré que des travaux de rénovation étaient en cours, refusant de faire d’autres commentaires.

Des employés ont tweeté que leur accès au système informatique du groupe avait été bloqué et craignent que cela ne suggère qu’ils ont été licenciés.

La première semaine de Musk en tant que propriétaire de Twitter a été marquée par le chaos et les spéculations.

Le milliardaire ne s’est pas adressé au personnel et n’a pas exposé ses plans pour l’avenir du groupe. Les employés tentent de chercher des indices de leur sort dans ses tweets et ceux de ses conseillers, ont déclaré plusieurs membres du personnel.

Les responsables d’équipe n’ont plus le droit pour l’instant de convoquer des réunions ou de communiquer directement avec le personnel, a déclaré un haut responsable de Twitter.

Les employés ont en grande partie cessé de publier des messages sur le service de messagerie professionnelle interne Slack par crainte de représailles de la part de leurs nouveaux patrons.

Source : Reuters

About Agences

Check Also

Hyundai Tunisie réélu pour la deuxième année consécutive « Service Client de l’année 2023 »

Alpha Hyundai Motor, distributeur officiel de la firme automobile sud-coréenne Hyundai en Tunisie pour les véhicules particuliers a été réélu

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!