Breaking News
Home / Accueil / Protection des données : Meta écope d’une amende de 3,5 millions d’euros en Italie

Protection des données : Meta écope d’une amende de 3,5 millions d’euros en Italie

  • Le gendarme italien de la concurrence reproche à Meta de ne pas fournir suffisamment d’informations aux utilisateurs de Facebook et Instagram sur l’exploitation commerciale de leurs données personnelles…

Reprochant à Meta de ne pas fournir suffisamment d’informations aux utilisateurs de ses réseaux sociaux sur l’exploitation commerciale de leurs données personnelles, l’Autorità Garante della Concorrenza e del Mercato (AGCM), le gendarme italien de la concurrence, a annoncé ce mercredi avoir infligé une amende de 3,5 millions d’euros au géant américain, propriétaire de Facebook et d’Instagram.

Selon le régulateur italien, qui évoque « des pratiques commerciales trompeuses« , l’un des manquements relevés concerne Instagram. « Lors de la procédure d’inscription à Instagram, les utilisateurs n’ont pas été clairement informés sur la collecte et l’utilisation commerciale de leurs données personnelles« , explique-t-il dans un communiqué.

L’AGCM dénonce également le groupe dirigé par Mark Zuckerberg pour son manque de transparence sur les motifs de suspension de comptes Facebook et Instagram. En outre, les utilisateurs n’étaient pas informés des recours possibles pour contester ces suspensions.

« Nous ne sommes pas d’accord avec la décision »

« Meta n’indiquait pas comment il décidait de suspendre les comptes Facebook suite à un contrôle automatisé ou humain, et ne fournissait aucune information aux utilisateurs de Facebook et Instagram sur la possibilité de contester ces suspensions, que ce soit auprès d’un organisme de médiation ou par voie judiciaire« , détaille le le gendarme italien de la concurrence, qui déplore également le bref délai de 30 jours accordé aux consommateurs pour contester une suspension.

De son côté, le géant des réseaux sociaux affirme avoir déjà remédié à ces problèmes. « Nous ne sommes pas d’accord avec la décision de l’autorité italienne de la concurrence et nous évaluons nos options« , a déclaré un porte-parole de Meta dans un communiqué.

Ce dernier a ajouté que depuis août 2023, Meta a mis en œuvre plusieurs modifications pour les utilisateurs italiens, répondant ainsi aux préoccupations de l’autorité, notamment en améliorant la transparence sur l’utilisation des données pour afficher des publicités sur Instagram.

About Agences

Check Also

Christine Lagarde élude une question sur les turbulences sur la dette française

Christine Lagarde, présidente de la Banque centrale européenne (BCE), a éludé vendredi une question sur les turbulences survenues sur les marchés financiers

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!