Breaking News
Home / Accueil / L’encours de la dette publique dépasse les 99,3 milliards de dinars (81,52%) du PIB, à la fin du premier semestre 2021

L’encours de la dette publique dépasse les 99,3 milliards de dinars (81,52%) du PIB, à la fin du premier semestre 2021

L’encours de la dette publique de la Tunisie s’est élevé à 99,3 milliards de dinars, soit 81,52% du PIB, à fin juin 2021. La Loi de Finances 2021 prévoit une dette de l’ordre de de 109 milliards de dinars, à fin 2021, ce qui correspond à environ 90,13%, du PIB.

Le niveau d’endettement de la Tunisie s’est de plus en plus aggravé notamment, durant les six dernières années, passant de 52,66% du PIB, en 2015, à 81,52% du PIB, en 2020, pour atteindre les 90,13% du PIB, à la fin de cette année, selon les données publiées par le ministère de l’Economie, de Finances et de l’Appui à l’Investissement, dans sa brochure mensuelle de la dette publique – Juin 2021, A la fin de juin 2021, les dettes contractées auprès de l’extérieur se sont élevées à 62 milliards de dinars alors que les dettes intérieures sont de l’ordre de 37,2 milliards de dinars.

Ainsi, 66,5% de la dette tunisienne est en devise (56% en euro et 19% en dollars) et 33,5% en dinars. La dette extérieure du pays (62 milliards de dinars) est formée à raison de 54% de dette multilatérale, de près de 30% de dettes contractées auprès du marché financier international (MFI), alors que le reste est formé de crédits bilatéraux. Quant à la dette intérieure (37,2 milliards de dinars), elle est composée essentiellement, de bons de trésor (51%) et de dépôts à la Trésorerie Générale de Tunisie -TGT (30%). A noter que le service de la dette publique a plus que doublé, durant la période 2015 – 2021, passant de 5,14% du PIB, en 2015, à 9,51% du PIB en 2020, pour atteindre  12,81% en 2021 (selon les prévisions de la LF 2021).

About TAP

Check Also

Création fin février d’une plateforme électronique de communication entre les entreprises économiques et les demandeurs d’emploi

L’Agence nationale pour l’emploi et le travail indépendant (ANETI) prévoit l’installation vers la fin du mois de février prochain d’une plateforme électronique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!