Breaking News
Home / Dernières actualités / Côte d’Ivoire : après S&P, Fitch Ratings confirme la bonne santé de l’économie en relevant la note souveraine à BB-

Côte d’Ivoire : après S&P, Fitch Ratings confirme la bonne santé de l’économie en relevant la note souveraine à BB-

La Côte d’Ivoire fait désormais partie du cercle des notations de catégorie « double B » des trois plus grandes agences internationales de notation. Noté Ba3 par Moody’s, le pays obtient une note BB- avec perspective stable chez S&P et chez Fitch, confirmant ses bonnes performances économiques.

Malgré la morosité de l’environnement socio-économique mondial, la Côte d’Ivoire continue de bénéficier d’une bonne réputation auprès des agences internationales de notation souveraine. Dans son dernier rapport sur le pays, l’agence de notation américaine Fitch Ratings a décidé de relever notation financière du pays dirigé par Alassane Ouattara, en lui attribuant, le 16 juillet dernier, la note BB- avec perspective stable, contre « B+ » avec perspective positive précédemment.

Cette amélioration de la note du pays fait de la Côte d’Ivoire le troisième pays africain le mieux noté par l’institution, et le deuxième d’Afrique subsaharienne, derrière respectivement le Maroc et le Botswana. Cette notation intervient peu après celle de l’agence Standard and Poor’s, qui avait elle aussi décidé de rehausser la note souveraine de pays à BB- avec perspective stable, le classant ainsi à la 2e place parmi les pays d’Afrique subsaharienne les mieux notés, juste derrière le Bostwana (BB+) et au même niveau que l’Afrique du Sud.

Dans chacun des cas, les raisons ayant motivé les améliorations de la note souveraine de la Côte sont la résilience de l’économie du pays ouest-africain, malgré les différentes crises sociales, économiques ou sanitaires qui l’ont touché. Grâce à de bonnes politiques publiques, et à des efforts accrus de consolidation budgétaire à moyen terme, couplés à des investissements ambitieux, la Côte d’Ivoire a ainsi réussi à obtenir de bonnes performances économiques ces dernières années.

La robustesse et la stabilité du cadre macro-économique ainsi qu’un environnement socio-politique apaisé, comme l’atteste la bonne tenue des élections législatives le 6 mars dernier, avec la participation de toutes les forces politiques, ont également motivé la revue à la hausse de la note souveraine du pays des éléphants. Des performances qui lui confèrent également un rôle moteur au sein de l’UEMOA.

Cependant, le climat politique et social, marqué récemment par le retour au pays de l’ancien président Laurent Gbagbo et le secteur sécuritaire restent des points de vigilance qui méritent toute l’attention des autorités, indiquent également les agences.

Notons que la Côte d’Ivoire qui est également notée Ba3 par l’agence Moody’s, s’inscrit désormais dans le cercle des notations de catégorie « Double B » auprès de l’ensemble des trois plus grandes agences internationales de notation. Sur le continent africain, seuls 4 pays se situent dans cette catégorie. Il s’agit du Maroc, de la Namibie, de l’Afrique du Sud et de la Côte d’Ivoire. Mais parmi ces pays, la Côte d’Ivoire est le seul à ne pas souffrir d’une perspective négative sur l’une de ses notations.

About Agences

Check Also

Hausse des recettes touristiques de 4,7% en dinars et de 7,5% en dollars

Les recettes touristiques ont augmenté, depuis le début de l’année et jusqu’au 10 septembre courant, de 4,7% en dinars tunisiens, pour se situer

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!