Breaking News
Home / Dernières actualités / Top 7 des nouveaux dirigeants d’entreprises et d’institutions en 2021

Top 7 des nouveaux dirigeants d’entreprises et d’institutions en 2021

1. Antoine de Saint-Affrique prend les rênes de Danone 

Une lueur d’espoir pour le géant agroalimentaire français. Après une crise de gouvernance et l’éviction de son ex-PDG Emmanuel FaberAntoine de Saint-Affrique a pris les rênes de Danone le 15 septembre 2021. Dissensions au sein du conseil d’administration, séparation des fonctions de président et de directeur général, mise en minorité de l’ancien PDG Emmanuel Faber puis départ forcé…  Après plusieurs mois de tensions, le titre du groupe français Danone, propriétaire des marques Actimel ou Evian, a progressé de 1,29% à la Bourse de Paris le jour de la nomination d’Antoine de Saint-Affrique à sa direction générale. Cependant, l’ancien boss du groupe zurichois Barry-Callebaut doit encore affronter de nombreuses controverses. Le groupe ne parvient pas à se relever des lourdes pertes enregistrées ces dernières années.

2. Brigitte Henriques, première femme à la tête du Comité national olympique et sportif français

A trois ans des JO de Paris, Brigitte Henriques a été élue à la présidence du Comité national olympique et sportif français (CNOSF) le 29 juin 2021. Elle devient ainsi la première femme à accéder à ce poste depuis sa création en 1972. Avec près de 58% des voix et une élection assurée au premier tour, la vice-présidente de la Fédération française de football (FFF) provoque un réel raz-de-marée dans le sport français. Sur les 108 présidences de fédération qui votaient au siège du CNOSF le 29 juin, elles n’étaient que 14 présidentes, dont seulement 2 olympiques. Brigitte Henriques a tenu à dédier sa nomination à “toutes celles à qui je veux dire qu’il faut oser candidater, et accéder aux postes à responsabilité, ‘we can do it' ». Pour l’ancienne ministre des Sports Marie-Georges Buffet, cette nouvelle présidence représente « un signal majeur envoyé au monde sportif ».

3. Retour sur les bancs de Sciences Po pour Mathias Vicherat 

Diplômé de Sciences po Paris, de deux masters (sciences politiques et gestion publique) et ancien élève de l’École nationale d’administration (promotion Senghor), Mathias Vicherat a pris la direction de Sciences po Paris le 22 novembre 2021. Passé par la SNCF et Danone, il n’est autre qu’un ancien camarade de promo… d’Emmanuel Macron. De quoi nourrir les soupçons de népotisme. Cependant, en recueillant 21 voix sur 31 sans aucune expérience du monde universitaire, Mathias Vicherat démontre un soutien non négligeable des communautés de Sciences Po, des étudiants et des professeurs. Le nouveau directeur a par ailleurs déjà animé quelques conférences et assuré deux cours de Politique de sécurité intérieure. Lors de son passage à la mairie de Paris, Vicherat s’est également penché sur les dossiers immobiliers de l’IEP, notamment ceux du campus de l’Artillerie, ainsi que des logements pour les étudiants. Une élection qui conclut le long psychodrame de l’IEP depuis le départ de son président, Olivier Duhamel, accusé d’abus sexuel sur son beau-fils. En février dernier, soupçonné d’avoir gardé le secret, le directeur de Sciences Po, Frédéric Mion, a également déposé sa démission.

4. Un “nouveau” DG pour Amazon

C’est la fin d’un règne. S’il demeure président exécutif du conseil d’administration d’Amazon, Jeff Bezos a offert sa casquette de PDG à Andy Jassy le 5 juillet 2021. Il avait annoncé son départ en février dernier lors de la publication des résultats du quatrième trimestre. Le cybermarchand engrangeait alors des bénéfices records de 7,2 milliards de dollars. Andrew Jassy connaît parfaitement la maison Amazon. Diplômé d’un MBA au sein de la prestigieuse Harvard Business School en 1997, il rejoint l’équipe dans sa phase de décollage. Il se tient alors à la tête du service marketing. S’il fait non seulement partie d’Amazon depuis vingt-trois ans, le nouveau DG reste également à l’origine d’Amazon Web Services (AWS) depuis 2003. Avec une capitalisation autour de 1.700 milliards de dollars, derrière Google -autour de 2.000 milliards- Microsoft -2.500 milliards- et Apple -près de 3.000 milliards- Amazon se trouve dans le top des entreprises les plus riches du monde.

 5. Parag Agrawal, directeur général de Twitter 

A l’annonce de la nomination d’un nouveau PDG à la tête de Twitter, le successeur de Jack Dorsey aux commandes du réseau social n’est autre qu’un brillant étudiant indien au profil technico-scientifique. Arrivé chez Twitter il y a dix ans, Parag Agrawal en devient le directeur technologique en 2017. « Ma confiance en lui en tant que directeur général vient du plus profond de moi-même », a assuré Jack Dorsey, le cofondateur de Twitter, dans une lettre où il annonce passer la main. Diplômé de l’Indian Institute of Technology de Bombay en Inde et détenteur d’une thèse obtenue à l’université californienne de Stanford, cet ingénieur informatique spécialiste de l’intelligence artificielle est passé par Microsoft, Yahoo et l’opérateur AT&T. Avec près de 211 millions utilisateurs quotidiens « monétisables », parce qu’exposés aux publicités, Parag Agrawal doit désormais améliorer la rentabilité de Twitter et positionner l’oiseau bleu dans l’ère du métavers.

6. Alessandra Galloni devient la première directrice de Reuters

Après la direction de la rédaction mondiale de Reuters, en 2021 Alessandra Galloni voit plus loin et devient la première femme à occuper le poste de directrice des rédactions de l’agence britannique Reuters. A 47 ans, elle succède à Stephen Adler. Diplômée de l’université de Harvard et de la London School of Economics, la nouvelle patronne a commencé sa carrière au service italien de l’agence, avant de travailler pour le Wall Street Journal.

7. Franck Gervais prend la direction de Pierre et vacances 

Depuis le 7 janvier 2021, Franck Gervais a repris les rênes du groupe Pierre et Vacances-Center Parcs. A 44 ans, il succède à Yann Caillère, arrivé en septembre 2019 afin de mettre en œuvre le plan stratégique Change Up. L’objectif? Accélérer la transformation du groupe. Lancé avant le début de l’épidémie du Covid-19, ce plan prévoit notamment un allègement des effectifs avec la suppression de 220 postes au siège. Au premier jour du mandat du nouveau DG, les pertes du groupe ont été multipliées par 10: de 33 millions en 2018-2019, à 336 millions d’euros en 2019-2020. Franck Gervais a débuté sa carrière en 2001 en tant que chef du service des bases aériennes de la Direction départementale de l’équipement des Alpes-Maritimes. Cet ancien directeur général de Thalys et de Voyages-SNCF.com a également piloté la mutation du secteur Europe du groupe Accor pendant trois ans.

Source : AFP

About Agences

Check Also

Ooredoo s’allie à Fujifilm et lance une solution digitale d’impression photo

Fujifilm, groupe international fondé au Japon, et Ooredoo, premier opérateur en Tunisie, s’allient pour offrir une solution numérique innovante d’impression

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!