Breaking News
Home / Secteurs / Agriculture / Séminaire de clôture du programme PAP-ENPARD

Séminaire de clôture du programme PAP-ENPARD

Aujourd’hui réunis, sous l’égide du Ministère de l’Agriculture, des ressources Hydrauliques et de la Pêche, les acteurs locaux du développement territorial de Médenine, Kebili, Kerkennah, Bargou, Aïn Draham sont venus partager  leur expérience d’élaboration de Plans Locaux de Développement (PLD) et de soutien financier à 361 projets.

Une expérience vécue à travers le programme d’actions pilotes de l’initiative européenne de voisinage pour le développement rural et agricole (PAP-ENPARD) financée par l’Union européenne.

Ces acteurs locaux sont des représentants de l’administration, de la société civile et du secteur privé qui ont apporté leur contribution à l’élaboration d’une vision et d’une stratégie de développement durable, reflétée dans le Plan Local de Développement (PLD) du territoire communal. Les communes rurales des zones d’intervention du projet, dont la délimitation territoriale et les nouvelles responsabilités ont été définies avec la promulgation en 2018 du code des collectivités locales, disposent ainsi aujourd’hui de leurs priorités d’action dans tous les secteurs économiques, sociaux et environnementaux qui concernent leurs habitants.

Les acteurs locaux du développement du territoire communal sont aussi des entrepreneurs et en majorité des jeunes et des femmes qui ont démontré le potentiel et la pertinence de leurs projets pour créer des emplois et valoriser les ressources de leur territoire suivant les priorités de leur Plan Local de Développement. Ils et elles ont bénéficié de subventions à l’investissement dont le montant total s’est élevé à près de 8 millions de dinars. Leur schéma de financement complété par des fonds propres, des subventions de l’Etat et des crédits a porté le montant total des investissements à plus de 10 millions de dinars qui ont permis la création de près de 500 emplois directs.

Ce travail de proximité et d’accompagnement des initiatives locales économiques et sociales, collectives ou individuelles, s’inspire de l’approche européenne LEADER un acronyme qui signifie « Liaison entre Actions de Développement de l’Economie Rurale » dont le principe est celui du « développement local par les acteurs locaux ».

« Un principe qui en garantit la continuité et la durabilité » comme le souligne Jean Pierre Sacaze chef de la section inclusion sociale et développement durable, représentant de l’Union européenne. « Une approche que l’on souhaiterait voir répliquer à l’échelle nationale » complète Halim Guesmi Responsable National du programme et Directeur Général des Etudes et du Développement Agricole du Ministère de l’Agriculture, des Ressources Hydrauliques et de la Pêche.

Contexte

Le programme ENPARD[1] (2015-2021) est une initiative européenne financée à hauteur de 30 millions de dinars pour accompagner et soutenir le développement rural et agricole des pays du Sud et de l’Est de la méditerranée.

Il s’agit d’un programme d’approche participative, inclusive, territoriale en faveur d’un développement local approprié par les politiques publiques

Initialement accompagné par un jumelage avec la France et l’Italie pour l’élaboration et la mise en œuvre de stratégies de développement rural et agricole, le programme a  démarré début 2018 avec des actions concrètes dans ses 5 zones d’intervention de Aïn Draham (Jendouba), Bargou (Siliana), Kébili Nord (Kébili), Kerkennah (Sfax), Ben Guerdane, Beni Khedeche, Sidi Mahklouf (Médenine)

Le programme pilote, tel que suivi et capitalisé par le ministère de l’agriculture, accorde une place déterminante à l’implication des acteurs locaux dans la définition des objectifs de développement territoriaux (traduit par un plan local de développement) et dans l’appui pour la préparation et la mise en œuvre de ces plans, avec la mise en place d’un mécanisme de subvention pour financer des initiatives individuelles ou collectives.

Fin 2021, Des Plans Locaux de Développement ont été élaborés dans toutes les zones d’intervention, 361 projets ont été installés. Suite à des études de chaines de valeurs et à des appels à candidatures les projets sélectionnés portent sur des activités d’élevage ovin, camelin, caprin, de pépinière arboricole, de tourisme alternatif, d’écotourisme, de distillation, d’artisanat, de services sportifs culturels et de loisirs, de recyclage et valorisation du plastique, de recyclage du palmier dattier, de fromagerie, de conditionnement des fruits, légumes et de produits du terroir, de services agricoles.

Les investissements totaux se sont élevés à 10 646 000 DT dont 7 991 000 DT de subventions allouées par le programme. 493 emplois directs et 196 emplois indirects ont été créés.

Les organisations internationales qui ont mis en œuvre le programme[2] ont rencontré un véritable succès auprès des bénéficiaires du projet[3]. Un succès qu’ils doivent à l’adhésion et à l’expérience des organisations partenaires tunisiennes[4] et européennes[5] et au soutien indéfectible de l’Unité de gestion du programme de la Direction Générale des Etudes et du Développement Agricole et des Commissariats Régionaux au Développement Agricole (CRDA), du Ministère de l’Agriculture, des Ressources hydrauliques et de la Pêche.

Les programmes, dans les cinq sites, sont pilotés par :

Le Programme d’Actions Pilotes Ain Drahem/Jendouba ECOZEN d’une valeur de 1350 M€ piloté par Mercy Corps [Chef de file] et association Ryhana [Codemandeur].

Programme d’Actions Pilotes Bargou, Siliana SB2020 d’une valeur de 1585 M€ piloté par OXFAM [Chef de file] et association El-Wifak Bargou, GAL Eloro [Codemandeurs].

Programme d’Actions Pilotes Kerkennah Sfax, DEVLOK d’une valeur de 1400 M€ piloté par CIHEAM-IAMM [Chef de file] et association Jeunes et Science [Codemandeur].

Programme d’Actions Pilotes Kébili Nord, Kébili, Joud  Nefzaoua  d’une valeur de 1687 M€ piloté par Humanité & Inclusion [Chef de file] et ANETI [Codemandeur].

Le Projet de développement agro-pastoral et des filières associées dans le Gouvernorat de Médenine PRODEFIL/Médenine, DON UE [3000 M€] piloté par FIDA [Chef de file] et CRDA Médenine [Codemandeur].

Les schémas de financement et leur impact immédiat sur la création d’emplois dans les 5

About Communiqué

Check Also

Le Trésor collecte 2,5 milliards de dinars en BTA, en 2021

Le Trésor a collecté durant l’année 2021 un total de 2 498,1 millions de dinars en bons de trésor assimilables (hors 1 000 MDT de BTA janvier

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!