Breaking News
Home / Accueil / Paysmart.tn, la nouvelle plateforme de paiement numérique des factures des services publics

Paysmart.tn, la nouvelle plateforme de paiement numérique des factures des services publics

Le gouverneur de la Banque centrale de Tunisie (BCT), Marouane El Abassi, a annoncé, jeudi 17 novembre 2022, le lancement officiel de la plateforme d’agrégation de paiement numérique de factures “Paysmart.tn” (www.paysmart.tn).

Intervenant à un séminaire sur le thème “l’Innovation des paiements digitaux en tant que véritables leviers de croissance inclusive en Tunisie” organisé par la BCT et la Société financière internationale (SFI) à Gammarth, il a expliqué que ce projet -conduit en partenariat avec SFI- permettra aux citoyens de régler en ligne et via des applications mobiles les factures de plusieurs services publics, tels que l’eau et l’électricité et ce, sans charges supplémentaires.

Lire aussi: Paiements digitaux pour une croissance inclusive  : « L’administration publique doit être une locomotive », interpelle Marouane Abassi 

La plateforme Paysmart.tn a été conçue par la Société monétique Tunisie (SMT) et développée par une Fintech tunisienne, WeSettle. Elle a été testée au cours des six derniers mois avec la collaboration de la Société tunisienne de l’électricité et du gaz (STEG), de la Société nationale d’exploitation et de distribution des eaux (SONEDE) et de sept institutions financières.

Elargir l’expérience pilote à d’autres services publics

“L’importance de la digitalisation des paiements gouvernementaux reflète la consécration de la transparence des échanges, de l’inclusion financière et du decashing. La Banque centrale de Tunisie et ses partenaires nationaux et internationaux et la SFI, ont travaillé à consolider les bases du paiement numérique, dont celui des factures en Tunisie. Les enseignements tirés de la phase pilote qui a été conduite au cours des six derniers mois seront mis à profit pour élargir, progressivement, cette solution à d’autres services publics”, a déclaré El Abassi.

Il a ajouté que le lancement de cette plateforme de paiements électroniques intervient dans un contexte marqué par un faible taux d’inclusion financière ( inférieur à 40%), un recours exacerbé au cash (18 milliards de dinars), une prolifération des risques dont ceux cybernétiques, une pénétration du mobile (+125%) et des avancées technologiques (Cloud Computing, Blockchain…).

Les paiements des factures seront facilités

De son côté, le directeur général de la Société monétique Tunisie, Bilal Darnaoui, a souligné que cette plateforme numérique facilitera les paiements des factures, en utilisant les différents moyens disponibles (cartes bancaires, paiements mobiles, portefeuille électronique…) et épargnera aux citoyens les déplacements vers les guichets des entreprises concernées (STEG, SONEDE…).

Il a expliqué que les opérations de paiement via cette plateforme sont souples et sécurisées, ajoutant que les citoyens qui se trouvent dans l’incapacité de l’utiliser (ne possèdent pas de carte bancaire ou ne maîtrisent pas la technologie…) peuvent avoir recours aux commerces de produits alimentaires, points de vente de fruits secs, librairies…, pour payer leurs factures.

Il a, à ce titre, fait savoir qu’une convention a été signée entre 8 banques tunisiennes, la STEG, la SONEDE et deux établissements de paiement (Enda Cash et Zitouna Paiement), pour organiser les interactions et les échanges de données entre les différents intervenants sur la plateforme www.paysmart.tn et définir les droits et devoirs de chacun d’entre eux.
Le Directeur des systèmes et des moyens de paiements à la BCT, Nizar Chaddad a affirmé que la Banque s’assure du respect des normes en vigueur par tous les intervenants pour sécuriser l’usage de cette plateforme.

L’apport des nouvelles technologies au secteur financier

Pour sa part, le directeur de la Société financière internationale (SFI) du Groupe de la Banque mondiale pour le Maghreb et Djibouti, Xavier Reille, a déclaré que “les nouvelles technologies ont considérablement modifié le paysage financier à travers le monde. Des particuliers et des entreprises que les institutions financières jugeaient autrefois trop risqués constituent désormais de nouveaux segments de marché à fort potentiel. Soutenir le développement d’un secteur financier solide et innovant est une priorité pour la SFI en Tunisie, et nous sommes fiers de travailler avec la Banque centrale tunisienne pour promouvoir l’inclusion financière”.

Dans une déclaration aux médias, il a évoqué l’assistance technique fournie à la BCT pour la mise en place de ce nouveau système de paiements électroniques et pour la finalisation de toutes ses étapes, en se basant sur les expériences menées par la SFI dans plus de 100 pays.

Et d’ajouter ” la Tunisie pourrait aller très loin dans la digitalisation des paiements grâce à l’existence des infrastructures nécessaires et à la disposition des grands facturiers à digitaliser leurs paiements”.

Une réelle opportunité pour les agriculteurs

Deux nouvelles études de la SFI, présentées lors de cet évènement, révèlent qu’il existe une forte demande de services financiers numériques en Tunisie. Les nouvelles technologies constituent une opportunité pour les fournisseurs de services financiers de développer leurs marchés.

L’une de ces études indique que les agriculteurs ont principalement recours aux transactions en espèces et aux services financiers informels alors que l’opportunité de numérisation des paiements dans les filières de l’huile d’olive, de la datte et de la tomate est estimée à plus d’un milliard de dollars.

Le projet de plateforme de paiement numérique est mis en œuvre par la Banque centrale de Tunisie, en partenariat avec la SFI en collaboration avec l’agence suédoise de coopération internationale au développement (SIDA) et le Secrétariat d’Etat suisse à l’Economie (SECO) dans le cadre du programme MSME 2.0 du Groupe de la Banque mondiale.

L’étude sur la numérisation des chaînes de valeur agricoles a bénéficié de l’appui du programme TRACE (Tunisian Rural and Agricultural Chains of Employment), soutenu par le gouvernement des Pays-Bas.

About TAP

Check Also

Hyundai Tunisie réélu pour la deuxième année consécutive « Service Client de l’année 2023 »

Alpha Hyundai Motor, distributeur officiel de la firme automobile sud-coréenne Hyundai en Tunisie pour les véhicules particuliers a été réélu

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!