Breaking News
Home / Dernières actualités / Le principal régulateur européen de TikTok ouvre deux enquêtes sur la confidentialité des données

Le principal régulateur européen de TikTok ouvre deux enquêtes sur la confidentialité des données

Le principal régulateur de la confidentialité des données de TikTok dans l’Union européenne a ouvert deux enquêtes sur la plate-forme de vidéos courtes appartenant à des Chinois concernant le traitement des données personnelles des enfants et les transferts de données personnelles vers la Chine.

La Commission irlandaise de la protection des données, qui est le principal régulateur de l’UE pour bon nombre des plus grandes entreprises Internet du monde en raison de l’emplacement de leur siège régional, est autorisée à imposer des amendes pouvant atteindre 4 % du chiffre d’affaires mondial.

TikTok a annoncé en août des contrôles de confidentialité plus stricts pour les adolescents, cherchant à répondre aux critiques selon lesquelles il n’a pas réussi à protéger les enfants contre la publicité cachée et le contenu inapproprié.

Propriété de la société chinoise ByteDance, TikTok s’est rapidement développé dans le monde, en particulier chez les adolescents.

La première des sondes concerne »le traitement des données personnelles dans le cadre des paramètres de la plate-forme pour les utilisateurs de moins de 18 ans et des mesures de vérification de l’âge pour les personnes sous r 13« , a déclaré la Commission de la protection des données dans un communiqué.

La deuxième enquête se concentrera sur les transferts de données personnelles par TikTok vers la Chine et sur le respect par l’entreprise de la législation de l’UE sur les données dans ses transferts de données personnelles vers la Chine. pays en dehors du bloc, indique le communiqué.

L’organisme de surveillance des données irlandais a imposé au début du mois une amende record de 225 millions d’euros (265,64 millions de dollars) à WhatsApp de Facebook en vertu de la loi de 2018 sur le règlement général sur la protection des données (RGPD) de l’UE.

Mais le chien de garde a fait l’objet de critiques de la part d’autres régulateurs européens concernant la rapidité de ses enquêtes et la sévérité de ses sanctions.

Le régulateur irlandais avait 27 enquêtes internationales en cours à la fin de l’année dernière. année, dont 14 dans Facebook et ses filiales.

About Agences

Check Also

L’ANSI met en garde contre des attaques par ransomwares ciblant plusieurs organismes

L’Agence nationale de sécurité informatique (ANSI) a mis en garde hier contre les attaques par ransomwares ayant ciblé certains organismes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!