Breaking News
Home / Dernières actualités / Le commerce mondial des marchandises devrait progresser de 22% cette année (CNUCED)

Le commerce mondial des marchandises devrait progresser de 22% cette année (CNUCED)

Le commerce mondial des marchandises devrait progresser cette année de plus de 22%, selon l’ONU, qui note que ces échanges « dépassent déjà leur niveau pré-Covid-19, même si la reprise des services se fait plus lente », indique la CNUCED, la Conférence des Nations Unies pour le commerce et le développement.

Selon la CNUCED, le commerce mondial des marchandises s’est rapidement redressé, dépassant son niveau d’avant la crise vers la fin de l’année 2020. La valeur du commerce mondial des biens augmentera ainsi fortement, de 15% de plus qu’avant l’arrivée de la pandémie.

Au total, le Manuel de statistiques 2021 de la CNUCED prévoit pour l’année 2021 une forte augmentation de 22,4% de la valeur du commerce mondial des marchandises par rapport à l’année 2020. « Mais les prévisions immédiates de la CNUCED montrent que le rythme de la croissance a progressivement ralenti au cours de 2021 », relativise la CNUCED.

Le rythme de la croissance a progressivement ralenti au cours de 2021

Malgré une croissance de 13,6% prévue pour 2021 et après une forte contraction enregistrée en 2020, les prévisions de la CNUCED montrent que le commerce mondial des services n’a pas encore atteint son niveau pré-pandémique, alors que celui des marchandises devrait l’avoir dépassé de 15%.

Et ces prévisions actuelles intègrent les dernières données disponibles, mais ne reflètent pas « les impacts potentiels du nouveau variant Omicron ».

Parmi les services, les voyages ont été les plus durement touchés. Ils ont enregistré une perte drastique de 63% en 2020

Parmi les services, le secteur des voyages ont été les plus durement touchés

« Des données fiables et actualisées sont très demandées, car la Covid-19 exerce une pression imprévue sur les décideurs, qui se démènent pour maîtriser le paysage économique touché par la pandémie », a déclaré la Responsable par intérim des statistiques de la CNUCED, Anu Peltola. « Ces statistiques sont nécessaires pour des décisions politiques fondées sur des preuves, en réponse à la pandémie ».

D’une manière générale, l’agence onusienne basée à Genève fait état d’une plus lente reprise pour le commerce mondial des services en 2021. Dans le même temps, la trajectoire de reprise observée au cours des six premiers mois de 2021 devrait se poursuivre au troisième trimestre de la même année, avec une augmentation de 23% par rapport aux faibles niveaux de la même période en 2020.

En revanche, le rythme de croissance du commerce des services devrait ralentir au quatrième trimestre 2021, et le secteur n’a pas encore atteint ses niveaux d’avant la pandémie.

Parmi les services, les voyages ont été les plus durement touchés. Ils ont enregistré une perte drastique de 63% en 2020, ce qui a frappé de plein fouet économies axées sur le tourisme. Les transports internationaux – passagers et fret inclus – ont chuté de 20% au cours de l’année passée.

Les exportations de services aux entreprises, de propriété intellectuelle, de services financiers et d’assurance ont fait preuve d’une plus grande résistance en baissant de 3%. En parallèle, le commerce des services de télécommunications, d’informatique et d’information a continué de croître tout au long de la pandémie, sauf en Afrique.

Fortes baisses du commerce des merchandises et des services en 2020

Ces données de cette année confirme les fortes baisses du commerce des merchandises et des services en 2020. Selon le rapport, le commerce mondial des marchandises a enregistré une baisse de 7,4% en 2020 pendant la pandémie de Covid-19.

Les exportations mondiales se sont élevées à 17.600 milliards de dollars, soit une baisse de 1.400 milliards de dollars par rapport à l’année précédente. Ceci correspond à la plus forte baisse annuelle enregistrée depuis 2009, année durant laquelle les échanges avaient chuté de 22%.

La baisse de la valeur du commerce mondial des services a été beaucoup plus forte, avec une contraction de 20% en 2020 par rapport à 2019. Il s’agit là de la plus forte baisse du commerce des services depuis 1990. À titre de comparaison, la valeur du commerce des services a chuté de 9,5% en 2009 à la suite de la crise financière mondiale.

Le rapport annuel de la CNUCED présente le paysage statistique pour 2020 à travers une grande variété de données relatives au commerce international, à l’investissement, au transport maritime et au développement. Il présente également l’évolution de la situation en 2021 grâce à des projections basées sur des données, connues sous le nom de prévisions immédiates.

About Agences

Check Also

Le Trésor collecte 2,5 milliards de dinars en BTA, en 2021

Le Trésor a collecté durant l’année 2021 un total de 2 498,1 millions de dinars en bons de trésor assimilables (hors 1 000 MDT de BTA janvier

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!