Breaking News
Home / Dernières actualités / La société pétrogazière dubaïote Dragon Oil veut porter sa production à 300 000 b/j d’ici 2026

La société pétrogazière dubaïote Dragon Oil veut porter sa production à 300 000 b/j d’ici 2026

Après une année difficile à cause de la pandémie, le producteur de pétrole et gaz dubaïote Dragon Oil, a mis au point un plan stratégique pour soutenir sa croissance et développer durablement ses actifs dans le sillage de la bonne tenue des cours du brut.

Chez Dragon Oil, l’explosion de la pandémie du coronavirus a affecté les plans de développement pour 2020. La société vient cependant de soumettre une nouvelle stratégie de développement qui s’appuiera sur trois pays le Turkménistan, l’Irak et l’Egypte. « Dragon Oil est déterminée à atteindre ses objectifs de croissance durable en débloquant de nouvelles opportunités dans le monde entier, notamment au Turkménistan, en Irak et en Egypte », a affirmé Ali Rashid Al Jarwan, PDG de Dragon Oil.

Le plan communiqué le 19 septembre consiste à faire passer la capacité de production des 160 000 barils par jour actuels à 300 000 b/j d’ici 2026. Pour y arriver, la société compte sur la stabilité du prix du baril au-dessus de 70 dollars. Cela lui permettra de mobiliser des fonds et financer les nouveaux projets qui accéléreront sa croissance. « Nos revenus devraient connaître un nouvel essor cette année, grâce à la hausse des prix mondiaux du pétrole brut, qui ont récemment atteint 75 dollars le baril », s’est réjoui Al Jarwan.

Précisons qu’outre l’Egypte, le pétrogazier Dragon Oil compte dans son portefeuille d’actifs africains l’Algérie et la Tunisie. En effet, la société cotée à Londres et en Irlande, détient 70 % d’intérêts dans le périmètre Tinhert Nord qui s’étend sur 2 907 km2 dans le bassin Illizi et une participation de 30 % dans le périmètre de Msari Akabli couvrant 8 096 km2 dans le bassin Ahnet en Algérie. En Tunisie, Dragon possède 55 % d’intérêts dans le permis d’exploration du projet Bargou couvrant une superficie de 4 616 km² dans le golfe de Hammamet.

Rappelons que si Dragon Oil intervient en amont de la production pétrolière et gazière, elle contrôle aussi d’importantes activités en aval. Elle opère notamment dans la distribution de produits pétroliers à travers la marque ENOC.

Pour rappel, en 2019, la société a activé un plan d’investissement de 1 milliard de dollars en Egypte, notamment dans le golfe de Suez.

Source : Agence Ecofin

About Agences

Check Also

L’ANSI met en garde contre des attaques par ransomwares ciblant plusieurs organismes

L’Agence nationale de sécurité informatique (ANSI) a mis en garde hier contre les attaques par ransomwares ayant ciblé certains organismes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!