Breaking News
Home / Accueil / La croissance économique en Tunisie devrait atteindre 2,9 % en 2023, selon la Berd

La croissance économique en Tunisie devrait atteindre 2,9 % en 2023, selon la Berd

La croissance économique en Tunisie devrait atteindre 2,9 % en 2023, à mesure que les négociations avec le Fonds Monétaire International (FMI) progressent et la conjoncture mondiale s’améliore, indique le dernier rapport sur les perspectives économiques régionales publié, mercredi, par la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (Berd).

Selon la Berd, la conclusion d’un programme de financement avec le Fonds Monétaire International (FMI) reste une « priorité » pour le gouvernement tunisien.

Ce programme de financement avec le Fonds pourrait fournir un financement extérieur et une assistance technique indispensables et permettrait ainsi aux autorités tunisiennes d’entamer les réformes nécessaires, ce qui devrait conduire à une croissance du PIB de 1,7 % en 2022, estime l’institution financière européenne.

« Les efforts visant à aboutir à la conclusion de ce programme ont été lents, compte tenu de l’opposition nationale aux réformes douloureuses ciblant la masse salariale du secteur public et les subventions », commente la même source.

La croissance économique en Tunisie a été modeste au premier semestre 2022 à 2,6 % en glissement annuel, après une reprise de 3,5 % en 2021, rappelle la Banque européenne.

La croissance a été soutenue par un rebond du tourisme, des transports et de la production industrielle, malgré un environnement par ailleurs « défavorable » marqué par une hausse des prix mondiaux.

Cela a a entraîné une inflation de 7,5 % au cours des sept premiers mois de 2022, le plus haut taux depuis plus de trente ans.

En mai dernier, l’institution financière européenne avait revu à la baisse les prévisions de croissance de la Tunisie pour 2022, à 2% en régression de 0,7%, depuis la mise de jour de Mars dernier, tout en maintenant les prévisions à 2,5% de croissance pour 2023.

Dans un rapport sur les perspectives économiques régionales, « Retour sur les prix futurs, faire face la cherté de la nourriture et de l’énergie », la Berd qui a revu à la baisse, une bonne partie de ses prévisions de croissance du mois de mars, pour les années 2022 et 2023 dans la plupart de ses pays d’intervention.

La Berd avait expliqué la révision de croissance pour la Tunisie par « l’accroissement de la vulnérabilité et l’incertitude continue », notant que la guerre en Ukraine et l’augmentation des prix (en particulier l’huile et le blé) affecteront aussi bien les ménages que le budget public en raison des subventions gouvernementales.

Selon elle, es principaux risques qui pèsent sur les perspectives futures consistent en « tout retard supplémentaire pour mettre en œuvre les réformes et arriver à un accord avec le Fond, la détérioration de la situation politique actuelle, l’impact de la guerre de l’Ukraine sur les prix mondiaux de l’alimentation et de l’énergie (La tunisie est dépendante des importations) et les retombées de la guerre sur les perspectives de l’Europe – le principal partenaire économique du pays.

About TAP

Check Also

Hyundai Tunisie réélu pour la deuxième année consécutive « Service Client de l’année 2023 »

Alpha Hyundai Motor, distributeur officiel de la firme automobile sud-coréenne Hyundai en Tunisie pour les véhicules particuliers a été réélu

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!