Breaking News
Home / Accueil / Industrie : Accroissement de 8,4% de la production du phosphate au cours du premier trimestre 2024

Industrie : Accroissement de 8,4% de la production du phosphate au cours du premier trimestre 2024

La production du phosphate a enregistré un accroissement de 8,4% en termes de variation annuelle à 789812 tonnes au cours du premier trimestre 2024, selon les données de la Compagnie des Phosphates de Gafsa rapportées par l’ITCEQ dans le cadre de son tableau de bord de la conjoncture économique pour le premier trimestre 2024.

La même source a indiqué que la production du phosphate a été marquée, durant l’année 2023, par un repli de 48% à 2,9 millions de tonnes, par rapport à des prévisions initiales de l’ordre de 5,6 millions de tonnes et de 9,4% par rapport à l’année 2022 (3,2 millions de tonnes).

Notons, que d’après les statistiques de l’INS, les exportations du secteur de mines, phosphates et dérivés ont baissé de 21,9% à fin mars 2024, de 26,3% durant les quatre premiers mois 2024 et de 31,1% à fin mai 2024.

Jadis pilier stratégique de l’économie nationale, le secteur des phosphates traverse depuis de longues années, des difficultés structurelles, notamment celle relative au transport ferroviaire des phosphates. Lesquelles ont impacté son niveau de production ainsi que sa contribution au PIB et aux exportations nationales.

Auditionnée le 10 mai 2024, par la commission des finances et du budget à l’ARP, la ministre de l’Industrie, Fatma Chiboub a souligné que la contribution du secteur des phosphates au PIB a régressé de 3%, avant 2011, à 1% actuellement et aux exportations de 10 et 12%, avant 2011, à 3%, aujourd’hui.

Une convention de crédit conclu le 22 février 2024, entre la Tunisie et le Fonds saoudien pour le développement (SFD), d’un montant de 172,7 millions de dinars (55 millions USD) pour le cofinancement d’un projet de rénovation du réseau ferroviaire destiné au transport du phosphate, a été adoptée, le 12 juin 2024, par l’ARP.

Le projet de rénovation du réseau ferroviaire destiné au transport du phosphate, dont le coût global s’élève à 518 millions de dinars, est piloté par la Société nationale des chemins de fer tunisiens (SNCFT). Il vise à rénover et à renforcer une partie (190 km) des lignes ferroviaires assurant le transport de phosphate, dans l’objectif de favoriser le transport de quantités plus grandes de phosphate et d’en optimiser les coûts.

La première phase de ce projet concerne la partie du réseau ferroviaire de transport de phosphate situé dans le sud tunisien notamment, dans les gouvernorats de Sfax, Gafsa et Gabès. La réalisation de cette première phase s’étalera sur 2 ans.

About TAP

Check Also

Office des céréales : Collecte de 180 mille quintaux de céréales, du 8 au 10 juillet 2024

L’Office des céréales a fait état de la collecte d’environ 180 mille quintaux de céréales durant la période allant du 8 au 10 juillet 2024

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!