Breaking News
Home / Accueil / EFF-Tunisie et l’Ambassade des Etats Unis célèbrent les entrepreneurs du Sud

EFF-Tunisie et l’Ambassade des Etats Unis célèbrent les entrepreneurs du Sud

Pour la première fois en Tunisie, 11 Startups ont bénéficié d’accompagnement dans le cadre d’un programme d’incubation financé par l’ambassade des États-Unis et destiné aux start-ups technologiques innovantes dans la région du Sud.

La fondation Education for Employment Tunisie (EFE-Tunisie) a organisé ce jeudi 14 juillet 2022 le premier demo day de la région du Sud. Ce demo day vient couronner plusieurs mois de travail dans le cadre du programme d’incubation assuré par StarTech premier incubateur technologique du Sud.

StarTech a été implémenté par EFE-Tunisie avec l’appui de Costart, le financement de l’Ambassade américaine à Tunis et la participation de Flat6lab, Réseau Entreprendre et Orange.

Le demo day s’est déroulé au Smart Center situé au parc des activités économiques de Zarzis avec la participation de plusieurs représentants de l’écosystème entrepreneurial. Ceux qui n’ont pas pu être présents physiquement ont suivi la séance en ligne.

Cette première Cohorte, ayant bénéficié du programme d’incubation a eu l’opportunité de présenter les différents projets lancés autour des thématiques de la santé, e-commerce, e-logistique, e-transport, industrie 4.0 et agritech.

Dix jeunes entrepreneurs ont pu pitcher leurs idées devant un public composé d’acteurs de l’écosystème entrepreneurial, d’investisseurs et bailleurs de fonds.

Cette rencontre se voulait aussi une opportunité de confirmer la mobilisation collective visant à mettre en valeur les start-ups incubées et assurer leur rayonnement au sein de l’écosystème entrepreneurial tunisien ; affirmant, ainsi, l’engagement d’EFE-Tunisie appuyée par l’Ambassade américaine à soutenir l’entrepreneuriat créant plus d’opportunités d’emploi.

A propos des start-ups :

ElHakim : Une plateforme Healthtech qui relie les médecins, les pharmacies, les cliniques et les patients avec une extension de bracelet connecté qui suit les signes vitaux des patients. Cofondée par Nada Ramma, infirmière et Achraf Breki, étudiant en informatique.

FoodMaps : Une plateforme qui valorise les restaurants et leurs spécialités en proposant des circuits culinaires attirants. Fondée par Seif Ben Romdhane, Ingénieur en Chimie, formateur professionnel et amoureux de cuisine.

LevryGo : Une plate-forme qui relie les restaurants/les grandes surfaces et les clients avec un service de livraison à domicile. Fondée par Mohamed Naim Boubtane développeur senior mobile et aussi fondateur d’une autre Startup Inovotice.

INAYA Medical : Une solution connected-health destinée à la fois aux ophtalmologistes et aux patients. Cofondée par Walid Msallem développeur senior, Saif Jlidi marketeur Omar Ben Hadj Said ophtalmologiste.

Sanyti : Une application qui permet aux personnes intéressées par l’agriculture de louer un petit terrain agricole sur mesure et d’en prendre soin via une application mobile. Fondée par Taha Amine Dabbousi.

Bise : Un système qui permet à l’utilisateur de contrôler tous les appareils électriques à distance via une application mobile utilisant l’intelligence artificielle. Fondée par Achraf Bejaoui.

Velocipede + : Station intelligente de location de bicyclettes. Fondée par Mahdi Haddad, ingénieur en électrique.

O2 Tech : Fabrication des machines de respiration à pression positive (CPAP). Fondée par Tijani Gheriani ayant un master électronique.

KaryaXpress : Une plateforme qui met en relation les propriétaires des véhicules avec des clients (Transformation Digitale du métier de location). Fondée par Anis Ben Asker.

IRITCH : Une plateforme de Valorisation des produits de terroir vente et foire en ligne avec plusieurs fonctionnalités innovantes qui cible le marché international. Cofondée par Zina Tlich ingénieure, Sofien HAZEL développeur et Rihab Kbaier designer UX UI.

About Communiqué

Check Also

La Pologne se rallie à l’accord européen sur le pétrole russe

La Pologne approuve l'accord au sein de l'Union européenne sur un plafonnement à 60 dollars le baril du prix du pétrole russe acheminé par mer

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!