Breaking News
Home / Accueil / EDF EN annonce l’ouverture d’une nouvelle filiale en Tunisie pour ses besoins de décarbonation industrielle

EDF EN annonce l’ouverture d’une nouvelle filiale en Tunisie pour ses besoins de décarbonation industrielle

Les 5e Rencontres Tunisie organisées par Business France à Paris ont connu un grand succès, avec 250 entreprises participantes. Elles ont démarré le 23 mai au siège parisien de Business France par un partage d’expériences des entrepreneurs privés et un point de situation du marché par des experts Français et Tunisiens. Deux journées de rendez-vous complémentaires en visio-conférences se sont tenues les 25 et 26 mai pour assurer un réseautage global des entreprises, avec plusieurs centaines de mises en relation.

Elles ont permis de faire le point sur le marché tunisien, ou 1500 sociétés françaises emploient 150 000 collaborateurs, de mettre en avant des opportunités liées au développement du tissu industriel en offshoring vers l’Europe, au numérique, aux enjeux de la décarbonation et de la transition écologique, au tourisme et à l’agro-industrie.

  • La France est le premier partenaire économique de la Tunisie, avec un stock d’IDE de 1,9 milliards €, des échanges commerciaux diversifiés d’un montant global de 8,9 milliards €, dont 3,8 milliards d’exportations françaises (3e fournisseur, après la Chine et l’Italie) et des dizaines de PME et d’ETI engagées dans des stratégies de co-développement entre l’Europe et l’Afrique.
    • La Tunisie est également très intégrée dans les chaînes de valeur européennes, en exportant 5,1 milliards € vers la France – premier client de la Tunisie – dont une grande partie de produits industriels et technologiques exportés par les filiales françaises ; tout en étant le premier pays africain investisseur en France en nombre de projets, surtout dans la tech et le numérique.
    • Les conséquences de la crise sanitaire et le choc de la guerre en Ukraine, ont renforcé cependant des fragilités macro-économiques, des difficultés d’approvisionnement et obligent à trouver des solutions de financements auprès des bailleurs de fonds internationaux.
    • L’Ambassadeur de France en Tunisie a réitéré le soutien de l’équipe économique France aux entrepreneurs des deux pays et le Directeur Général de Business France la mobilisation de son équipe en Tunisie et des partenaires Team France Export.

Le panel consacré au Doing Business a présenté la conjoncture actuelle et les fragilités identifiées, en soulignant également les leviers et les opportunités, notamment :

  • le capital humain reconnu comme très qualifié (65.000 diplômés par an selon Jalel Tebib de la Fipa, ainsi que la position stratégique du marché entre l’Europe et l’Afrique ;
    • le statut de partenaire avancé avec l’UE et la zone de libre-échange continentale africaine ZLECAf, représentent aussi des atouts importants et la première exportation tunisienne avec ce certificat d’origine africain a d’ailleurs été réalisée ce 25 mai vers le Cameroun.

Beaucoup de projets d’extensions de capacités sont en cours pour répondre aux besoins de near-shoring pour l’Europe et l’Afrique, selon le président de la CCI Tuniso-Française M Khélil Chaïbi et le directeur Afrique du Nord de Business France M Michel Bauza

Plus de 20 chefs d’entreprises sont intervenus et ont mis en avant la montée en compétences des équipes locales, pour la production et la R&D, ainsi que la compétitivité du marché. Plusieurs annonces témoignent du dynamisme des projets privés.

L’entreprise française EDF EN a annoncé dans ce cadre l’ouverture d’une nouvelle filiale en Tunisie pour répondre aux besoins de décarbonation industrielle. L’entreprise tunisienne WATTNOW a de son côté officialisé son implantation en France à Toulouse, pour se développer en Europe, et l’entreprise française SELT MARINE annoncé l’inauguration de sa nouvelle usine de Bizerte (biotechnologies) à la mi-juin. STAFIM Industries, le partenaire tunisien du groupe STELLANTIS a par ailleurs confirmé la montée en puissance de sa production de Pick-up Landtreck pour la région, en visant 60% d’intégration locale, alors que le groupe franco-italien PRYSMIAN et ACTIA renforcent leurs plans de développement industriels en Tunisie.

Le secteur de la Tech et les enjeux de la transition numérique en co-développement ont été mis en avant par plusieurs entreprises implantées en France et en Tunisie, comme NUMERYX, DISCOVERY ou INETUM, avec la présence depuis 2019 de la FRENCH TECH TUNIS pour faciliter les relations entre les jeunes pousses et les écosystèmes d’innovation. Avec plus de 700 start-ups labélisées et une valorisation en hausse, la scène tech tunisienne est une des plus dynamique en Afrique, comme l’illustre le rachat de InstaDeep pour 400 millions € par BioNTech début 2023

Le secteur du Tourisme connait par ailleurs une embellie et devrait connaitre une bonne saison 2023 selon les professionnels présents, qui ont également mis en avant le potentiel des entreprises produisant en Tunisie vers l’Afrique et la Libye, notamment au travers de l’action du TABC, rappelée par son président M Anis Jaziri.

Afin de sécuriser et financer le développement des projets, dans une conjoncture sous contrainte, plusieurs solutions ont été présentées, telles que la ligne de crédit de 30 millions d’euros de la Direction Générale du Trésor, géré par le Service Economique Régional à Tunis et l’outil Fasep qui peut servir, souligne Cyril Morée pour réaliser des études ou des démonstrateurs, ou encore le prêt de croissance internationale et la garantie des projets à l’international de BpiFrance présentés par Mme Faiza Hachkar.

Deux ateliers ont aussi permis de présenter le nouveau programme de co-développement Afrique du Nord de Business France, pour accompagner les entrepreneurs basés en France depuis les territoires jusqu’à l’implantation dans un des trois pays du Maghreb – en écho du fonds Maghreb lancé par le Président de la République lors du Forum des mondes méditerranéen de Marseille, et la possibilité de valoriser la triangulation France-Tunisie-Libye entre les entrepreneurs des trois pays, soulignée notamment par Sélim Gritli, chef de pôle export de Business France à Tunis.

About Adel

Check Also

Office des céréales : Collecte de 180 mille quintaux de céréales, du 8 au 10 juillet 2024

L’Office des céréales a fait état de la collecte d’environ 180 mille quintaux de céréales durant la période allant du 8 au 10 juillet 2024

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!