Breaking News
Home / Accueil / Consommation d’hydrocarbures : Baisse de 3% de la demande nationale de produits pétroliers

Consommation d’hydrocarbures : Baisse de 3% de la demande nationale de produits pétroliers

La demande nationale de produits pétroliers, a enregistré entre fin octobre 2022 et fin octobre 2023, une baisse de 3% pour se situer à 3705 mille tonnes équivalent pétrole (ktep), selon la conjoncture énergétique octobre 2023 publiée par le ministère de l’Industrie, des mines et de l’énergie.

Cette baisse a concerné la demande du fuel de 20%, des essences de 3% et du gasoil de 7%. Par contre la demande du jet d’aviation a enregistré une hausse de 19% et celle de petcoke de 11%.

La structure de la consommation de produits pétroliers n’a pas connu de changement significatif entre fin octobre 2022 et fin octobre 2023 à l’exception de quelques produits, notamment le fuel, dont sa part est passée de 5% à 4% .

Il s’agit également de la part du gasoil, qui est passée de 46% à 44% durant la même période, et de celle du petcoke, passant de 11% à 12%, en plus du jet, avec une part de 6% contre 5% durant la même période( octobre 2022).

La consommation de carburants routiers, qui représente 62% de la consommation totale des produits pétroliers, a baissé de 6%, entre fin octobre 2022 et fin octobre 2023.

Pour la consommation de GPL, elle a enregistré une quasi stabilité, entre fin octobre 2022 et fin octobre 2023.

La consommation de coke de pétrole, utilisée exclusivement par les cimenteries et qui est substituable par le gaz naturel et le fuel lourd, a augmenté de 11% entre fin octobre 2022 et fin octobre 2023 .

D’autre part, la consommation de jet aviation a enregistré une hausse importante de 19% à fin octobre 2023 par rapport à la même période de l’année précédente, suite à la relance des activités de secteur dutransport aérien qui ont subi de plein fouet les répercussions de la pandémie du Coronavirus.

Baisse de 4% de la demande totale de gaz naturel à fin octobre 2023

La demande totale de gaz naturel a enregistré une baisse de 4% entre fin octobre 2022 et fin octobre 2023, pour se situer à 4019 ktep.

La demande pour la production électrique a enregistré une diminution de 3%, due à la limitation de la disponibilité du gaz naturel et ne reflète pas la demande du secteur électrique.

Le secteur de la production électrique reste, de loin, le plus grand consommateur de gaz naturel (73% de la demande totale à fin septembre 2023).En effet, la production électrique est basée sur le gaz naturel à plus de 97%.

Pour les usages finaux (hors production électrique), la demande de gaz naturel a connu une diminution de 8% pour se situer à 1100 ktep. La demande des clients moyenne et basse pression a baissé de 5% et celle des clients haute pression a reculé de 16%

Il y a lieu de noter que la centrale IPP-Radès a intégré le parc de la STEG à partir du mois de juin 2022.

La consommation spécifique globale des moyens de production électrique (STEG+IPP) a enregistré une amélioration de 1,1% entre fin octobre 2022 et fin octobre 2023 pour se situer à 200.5 tep/GWh (Gigawatt -heure).

D’ailleurs, la production d’électricité à partir du gaz naturel a enregistré une diminution de 2%, alors que la demande en gaz naturel du secteur électrique a enregistré une diminution de 3%.

Une hausse de 78% de la part des cycles combinés dans la production électrique est constatée à fin octobre 2023, contre un taux de 77% enregistré à fin octobre 2022.

About TAP

Check Also

Office des céréales : Collecte de 180 mille quintaux de céréales, du 8 au 10 juillet 2024

L’Office des céréales a fait état de la collecte d’environ 180 mille quintaux de céréales durant la période allant du 8 au 10 juillet 2024

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!