Breaking News
Home / Dernières actualités / Après une chute de 5 % en 2020, GlobalData table sur une hausse de 4,6 % de la production mondiale de plomb

Après une chute de 5 % en 2020, GlobalData table sur une hausse de 4,6 % de la production mondiale de plomb

Le plomb s’est négocié à plus de 2 500 $ la tonne cette semaine, en hausse d’environ 30 % en glissement annuel sur le London Metal Exchange. Si une hausse forte et prolongée de l’offre risque d’avoir un impact sur cette croissance des prix, le déficit de ces dernières années peut aider à le limiter.

La production mondiale de plomb devrait atteindre 4,6 millions de tonnes en 2021, soit une hausse de 4,6 % en glissement annuel. Cette prévision publiée le 19 août par le cabinet GlobalData contraste fortement avec la baisse d’environ 5 % enregistrée l’année dernière sur le plan mondial.

Cette perspective s’explique principalement par l’assouplissement des restrictions liées à la pandémie de Covid-19. En 2020, au plus fort de la crise sanitaire, plusieurs mines ont en effet été suspendues pour limiter la propagation du virus. « D’autres problèmes spécifiques à certaines mines ont également eu un impact sur l’approvisionnement comme une défaillance à la mine Skorpion [en Namibie, Ndlr]», ajoute Vinneth Bajaj, analyste minier chez GlobalData.

Il faut souligner que l’augmentation de la production de plomb se poursuivra à moyen et long terme grâce à l’entrée en production de nouvelles installations à travers le monde. Il s’agit notamment de la mine brésilienne d’Aripuana prévue pour entrer en production l’année prochaine, tout comme le projet Abra en Australie. « La production mondiale de plomb devrait augmenter à un taux de croissance annuel composé (TCAC) de 2,5 %, pour atteindre 5,2 Mt en 2025. La Chine, l’Australie, la Russie et le Canada seront les principaux contributeurs à cette croissance », ajoute M. Bajaj.

Risque de baisse des prix ?

Le rapport de GlobalData n’est pas le premier à prévoir une hausse de la production de plomb. En octobre dernier, l’International Lead and Zinc Study Group, relayé par Batteries International, a fait état d’une hausse de la production de plomb en 2021, sensible à la baisse rencontrée en 2020. Dans le même temps, le prix du métal à la bourse n’a cessé d’augmenter depuis un an, passant de 1 964 $ la tonne le 18 août 2020 à plus de 2 500 $ un an plus tard.

Si la demande mondiale devrait également croitre à la faveur de la relance économique, notamment dans le secteur des batteries au plomb, une offre excédentaire risque de faire chuter les prix du métal.

« Toutefois, les stocks sont encore tellement appauvris par les déficits enregistrés ces dernières années que cela [la hausse de la production, Ndlr] ne fera que ramener les stocks mondiaux totaux à des niveaux proches de la moyenne en termes de jours de consommation […]. Nous ne serons pas inondés de plomb », rassure Farid Ahmed, analyste à Wood Mackenzie, dans des propos rapportés par Investing News Network.

Pour rappel, les deux principaux producteurs africains de plomb sont l’Afrique du Sud et le Maroc. Selon le « Commodity Markets Outlook » de la Banque mondiale publié en avril dernier, la production mondiale est dominée par la Chine avec près de 3 millions de tonnes en 2020, suivie de l’Australie (environ 500 000 tonnes) et des États-Unis (près de 300 000 tonnes).

Source : Agence Ecofin

About Agences

Check Also

Hausse des recettes touristiques de 4,7% en dinars et de 7,5% en dollars

Les recettes touristiques ont augmenté, depuis le début de l’année et jusqu’au 10 septembre courant, de 4,7% en dinars tunisiens, pour se situer

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!