Breaking News
Home / Accueil / Amélioration de 12,5 points de la balance commerciale du secteur textile-habillement en 2023

Amélioration de 12,5 points de la balance commerciale du secteur textile-habillement en 2023

La balance commerciale du secteur textile-habillement a enregistré, en 2023, une amélioration de 12,5 points, par rapport à 2022, passant de 116,5%, à 129,1%, selon la lettre économique du Centre Technique du Textile (CETTEX) publiée vendredi.

Les exportations du secteur TH ont connu une hausse de 5,61%, par rapport à l’exercice 2022, pour atteindre 9659,31 millions de dinars.

En euro, ces exportations ont progressé de 3,05%, à 2890,80 millions d’euros. Toutefois, en volume, les exportations du secteur ont baissé de 3,61%, à 171774,63 tonnes.

Quant aux importations du secteur Textile-Habillement, elles ont marqué, au cours de la même période, un repli de 4,63% en dinar, baissant à 7484,71 MD et de 5,54% en volume à 374212,99 tonnes.

Pour la filière habillement, les exportations ont progressé de 6,08% pour s’établir à 8178,68 MD.

Idem pour la filière textile qui a marqué une hausse de ses exportations de 3,07% en dinar (1480,63 MD) et une baisse de 2,19% en tonnes.

France et Italie, premiers débouchés

En valeur, les exportations textiles sont en hausse pour la France (+4,85%), Italie (+10,07%), les Pays Bas (+1,84%) et la Slovaquie (+99,04%).

Au cours de l’année 2023 l’analyse des importations Textile-Habillement, réalisées sous le régime suspensif (RS), a fait ressortir une baisse de 27% en dinar des importations de fibres. L’Italie, premier fournisseur de ce produit, a enregistré une baisse de 10,16% en dinar, alors que la Chine a marqué une hausse de 40,07% en dinar.

Pour ce qui est des importations de fils, elles ont baissé de 18,21 % en valeur et de 14,57% en tonnes. L’Italie, en tête des fournisseurs, marque une baisse de 3,06% en dinar et de 17,94% en poids. La Turquie, classée second fournisseur, baisse ses exportations vers la Tunisie de 25,83% en dinar et de 27,649% en tonnes.

Concernant les importations TH réalisées hors régime suspensif (HRS) et destinées au marché local, le CETTEX indique que les importations de fibres ont baissé de 28,71% en dinar et de 20,25% en tonnes. La Turquie repasse en position de premier fournisseur avec une forte croissance de 152% en valeur et de 158% en poids, suivie du Bangladesh, second fournisseur (-62,86% en valeur et 46,67% en poids).

Pour les importations de vêtements, elles ont baissé de 8,87% en dinar. Près de 25% de ces importations sont en provenance de Turquie, mais ces dernières ont enregistré une baisse importante de 16,63% en dinar. Les achats de vêtements en provenance du Bangladesh et du Maroc ont enregistré une croissance respectivement de 66,37% et de 49,59%.

Il convient de souligner  que le secteur T&H se positionne comme pilier de l’industrie tunisienne et conserve une place de choix dans l’économie nationale et maintient une forte contribution aux équilibres socio-économiques de la Tunisie. Il est subdivisé en 6 branches d’activité : filature,tissage,finissage, bonneterie,confection, et industries diverses du secteur (accessoires…)

L’ensemble de ces branches jouit, en Tunisie, de multiples atouts les rendant des plus compétitives dans la région et faisant du site tunisien un des plus favorables à l’investissement direct étranger.

Les fabricants tunisiens sont en mesure de livrer le marché européen (et quelquefois les pays du Golfe et nord africains) en quelques jours grâce à une proximité géographique favorable.

Certains fabricants tunisiens commencent à se spécialiser dans certaines niches qui nécessitent un savoir-faire et des hautes compétences techniques telles que les sous-vêtements haut de gamme, ou le textile haute technologie utilisés dans les industries automobile et aérienne à des fins sécuritaires ou médicales.

About TAP

Check Also

Danone et Nestlé vont ralentir la hausse de leurs prix en 2024

Les deux géants agroalimentaires Danone et Nestlé ont déclaré jeudi qu'ils allaient ralentir la hausse de leurs prix en 2024, après deux années de fortes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!