Breaking News
Home / Accueil / Un 1er navire de l’ONU chargé de céréales quitte l’Ukraine pour la Corne de l’Afrique

Un 1er navire de l’ONU chargé de céréales quitte l’Ukraine pour la Corne de l’Afrique

Le premier navire humanitaire affrété par les Nations Unies pour transporter des céréales ukrainiennes a été chargé dimanche 14 août, et a quitté ce mardi le port de Pivdenny. Il doit prendre la direction de la Corne de l’Afrique, a annoncé le Programme alimentaire mondial (PAM).

C’est la première cargaison maritime de blé ukrainien destinée aux opérations humanitaires de l’agence onusienne basée à Rome. Il s’agit d’une autre « étape importante  dans les efforts visant à faire sortir les céréales ukrainiennes du pays touché par le conflit, à les remettre sur les marchés mondiaux et à les acheminer vers les pays les plus touchés par la crise alimentaire mondiale », s’est réjoui le PAM.

« La réouverture des ports de la mer Noire est la chose la plus importante que nous puissions faire actuellement pour aider les personnes souffrant de la faim dans le monde », a déclaré dans un communiqué, le Directeur exécutif du PAM, David Beasley.

Direction, la Corne de l’Afrique

Le « MV Brave Commander » a accosté vendredi au port de Pivdenny, proche d’Odessa.

La cargaison de 23.000 tonnes de blé sera destinée à l’intervention humanitaire de l’ONU dans la Corne de l’Afrique. Dans cette partie orientale du continent africain, la menace de famine plane sur cette région frappée par la sécheresse.

Selon l’agence onusienne, c’est l’une des nombreuses régions du monde où l’arrêt presque complet de l’importation des céréales et des denrées alimentaires ukrainiennes sur le marché mondial a rendu la vie encore plus difficile aux familles qui luttent déjà contre une faim croissante.

Avec la reprise du trafic maritime commercial et humanitaire à destination et en provenance du port ukrainien de la mer Noire, certaines perturbations de l’approvisionnement mondial vont s’atténuer, soulageant ainsi les pays confrontés au pire de la crise alimentaire mondiale. Cette reprise permettra également à l’Ukraine de vider ses silos de stockage de céréales avant la récolte de la saison estivale.

D’autres navires d’aide déjà envisagés

Il s’agit de la première cargaison d’aide alimentaire à quitter l’Ukraine depuis qu’a été signé en juillet par Kyïv et Moscou, via une médiation de la Türkiye et sous l’égide des Nations Unies, des accords sur l’exportation des céréales ukrainiennes, bloquées à cause de la guerre entre les deux pays.

« Il faudra plus que des navires de céréales quittant les ports d’Ukraine pour mettre fin à la faim dans le monde, mais avec le retour des céréales ukrainiennes sur les marchés mondiaux, nous avons une chance d’empêcher cette crise alimentaire mondiale de s’aggraver encore », a ajouté M. Beasley.

Cette exportation de blé est le fruit d’une collaboration étroite entre différents acteurs du secteur privé et public, qui joue « un rôle clé dans notre réponse à la crise alimentaire mondiale ». Selon le PAM, il n’aurait pas pu organiser cette expédition sans un financement d’urgence des autorités américaines (USAID), ainsi que des contributions importantes de la fondation de Howard G. Buffett, ancien ambassadeur itinérant du PAM, et de la Minderoo Foundation, l’organisation philanthropique australienne d’Andrew et Nicola Forrest.

345 millions de personnes confrontées à une insécurité alimentaire aiguë dans 82 pays

Malgré ces « évolutions positives », le monde reste confronté à une crise alimentaire sans précédent. Pour l’ONU, une action immédiate est nécessaire, réunissant la communauté humanitaire, les gouvernements et le secteur privé, pour sauver des vies et investir dans des solutions à long terme.

«Si nous n’y parvenons pas, les populations du monde entier sombreront dans des famines dévastatrices dont les effets déstabilisants seront ressentis par nous tous », avertit l’agence onusienne. Selon le PAM, un nombre record de 345 millions de personnes dans 82 pays sont actuellement confrontées à une insécurité alimentaire aiguë, tandis que jusqu’à 50 millions de personnes dans 45 pays risquent de sombrer dans la famine sans aide humanitaire.

Le premier navire commercial est parti le 1er août, et 16 bateaux au total ont quitté l’Ukraine depuis l’entrée en vigueur de l’accord, selon le décompte fait par les médias, mais aucune cargaison humanitaire de l’ONU n’a encore pris la mer.

L’Ukraine et la Russie, sont parmi les plus gros exportateurs mondiaux de céréales, qui connaissent une flambée des cours depuis le début de la guerre.

About Agences

Check Also

Moody’s place la note souveraine de la Tunisie sous surveillance dans la perspective d’une révision à la baisse

L’agence de notation américaine “Moody’s” a annoncé, vendredi soir, 30 septembre 2022, avoir placé la note souveraine “Caa1” de la Tunisie sous surveillance

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!