Breaking News
Home / Dernières actualités / Mobilisant 157 milliards de dollars, la riposte au Covid est la plus importante de l’histoire de la Banque mondiale

Mobilisant 157 milliards de dollars, la riposte au Covid est la plus importante de l’histoire de la Banque mondiale

La pandémie de COVID-19 a gravement affecté la vie et les moyens de subsistance de millions de personnes dans les pays en développement. Pour faire face aux répercussions sanitaires, économiques et sociales de cette crise, le Groupe de la Banque mondiale a déployé plus de 157 milliards de dollars au cours des 15 derniers mois, d’avril 2020 à juin 2021. L’ampleur de cette riposte à une crise est sans précédent dans l’histoire du Groupe et représente une augmentation de ses financements de plus de 60 % par rapport à la période des 15 mois précédant la pandémie. Le montant des engagements du Groupe de la Banque mondiale et des financements mobilisés auprès d’autres sources s’élève à près de 110 milliards de dollars pour le seul exercice budgétaire 2021 (du 1er juillet 2020 au 30 juin 2021) — et à 84 milliards de dollars hors ressources mobilisées auprès d’autres investisseurs, financements à court terme et fonds fiduciaires exécutés par les bénéficiaires.

Dès le début de la pandémie, le Groupe de la Banque mondiale s’est attaché à aider les pays à faire face à l’urgence sanitaire, à renforcer les systèmes de santé, à protéger les personnes pauvres et vulnérables, à soutenir les entreprises, à créer des emplois et à amorcer une reprise verte, résiliente et inclusive.

Après le ralentissement consécutif à la situation sanitaire de l’an dernier, l’économie mondiale devrait enregistrer une croissance de 5,6 % en 2021. À ce jour pourtant, le rythme de la reprise est inégal et de nombreux pays parmi les plus pauvres du monde en sont exclus. Alors qu’environ 90 % des économies avancées devraient retrouver leur niveau de revenu par habitant d’avant la pandémie d’ici 2022, seul un tiers environ des économies émergentes et en développement pourraient faire de même. En outre, l’extrême pauvreté dans le monde a augmenté en 2020 pour la première fois depuis plus de vingt ans, et près de 100 millions de personnes sont tombées dans l’extrême pauvreté.

« Depuis le début de la pandémie, le Groupe de la Banque mondiale a engagé ou mobilisé un montant record de 157 milliards de dollars de nouveaux financements, un niveau de soutien sans précédent pour une crise sans précédent, déclare le président du Groupe de la Banque mondiale, David Malpass. Nous continuerons à apporter une assistance essentielle aux pays en développement tout au long de cette pandémie afin de contribuer à une reprise économique la plus large possible. Le Groupe de la Banque mondiale a démontré sa capacité à agir et innover rapidement et efficacement pour soutenir les pays en développement dans leur réponse à la pandémie et pour renforcer leur résilience face aux chocs futurs. Cependant, nous devons aller encore plus loin. Je reste profondément préoccupé par la disponibilité limitée des vaccins pour les pays en développement, alors qu’ils sont essentiels pour sauver des vies et préserver les moyens de subsistance ».

About Communiqué

Check Also

Les dettes publiques s’élèvent à 112 milliards de dinars

Selon les statistiques publiées ce mardi 21 septembre 2021 par le journal Assabah, les dettes publiques de la Tunisie sont passées de 100 milliards de dinars

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!