Breaking News
Home / Accueil / FIPA : Hausse de 13,5% des investissements étrangers en 2023

FIPA : Hausse de 13,5% des investissements étrangers en 2023

En 2023, les investissements étrangers en Tunisie ont atteint le montant de 2522,3 millions de dinars (MD), soit une hausse de 13,5% par rapport à 2022.

Compte tenu de l’évolution du taux de change du dinar tunisien (DT), ces investissements ont atteint 812 millions de dollars et 751 millions d’euros, selon des données de l’Agence de Promotion de l’Investissement Extérieur (FIPA) parvenues à l’agence TAP.

Les investissements se répartissent entre les investissements de portefeuille (investissement en bourse), qui ont enregistré une nette amélioration passant de 7,6 MD à 136,8 MD et les investissements directs étrangers, lesquels ont connu une augmentation de 7,7%, pour atteindre 2385,5 MD.

En ce qui concerne la répartition sectorielle des IDE, seulement les investissements dans le secteur des énergies ont enregistré une baisse de 4,3%.

La FIPA a indiqué que le secteur des industries manufacturières a attiré des investissements de l’ordre de 1480,3 MD, enregistrant une hausse de 13,8% par rapport à 2022 (1300,9 MD).

Le secteur des services a attiré, au cours de l’exercice 2023, des investissements d’une valeur de 418,1 MD, contre 413,4 MD en 2022.

 En dépit de leur amélioration, les investissements dans le secteur de l’agriculture demeurent toujours faibles. Ils ont atteint 17,9 MD contre 9,6 MD, au cours de l’année 2022.

 Le flux des IDE hors énergie a permis, en 2023, de réaliser 638 opérations d’investissement d’une valeur totale de 1916,3 MD permettant de créer 14746 nouveaux emplois directs.

Les opérations d’investissements comptent 118 projets d’une valeur de 216,1 MD permettant de créer 5126 nouveaux postes d’emplois, alors que les 520 projets d’extension se sont élevés à 1700,2 MD, permettant ainsi la création de 9620 nouveaux postes d’emplois.

Selon les données de la FIPA, la répartition régionale confirme la grande disparité. En effet, plus de 50% des IDE sont concentrés dans la région du Grand Tunis (973 MD), principalement le gouvernorat de Tunis avec 544 MD et la région du Nord-est avec plus de 24% des IDE (460 MD).

 La répartition par pays du flux des IDE place la France en première position avec 610,5 MD. Le Qatar est en deuxième position avec 293,7MD, suivi de l’Italie (263,4 MD) puis l’Allemagne (237,9 MD) et des USA (54,9 MD).

Le directeur central à la FIPA, Hatem Souissi a indiqué à TAP que la Tunisie est parvenue à surmonter les objectifs tracés en matière d’attraction des investissements internationaux, dont la valeur s’élève à 2500 millions de dinars (MD).

Toutefois, la Tunisie est à même d’atteindre une valeur supérieure, étant donné les moyens et les capacités dont elle dispose pour attirer les investissements internationaux, a-t-il précisé.

Dans son analyse de la répartition sectorielle des investissements internationaux, il a souligné que le secteur industriel, notamment celui des industries manufacturières a devancé le secteur de l’énergie qui représente seulement 20% du total des investissements internationaux en Tunisie.

Dans ce cadre, il a mis l’accent sur la présence d’un tissu industriel développé dans le pays, ce qui a permis de créer de la valeur ajoutée. Ainsi, le secteur représente 62% du total des investissements internationaux contre 30% avant 2011.

S’agissant de la régression des investissements internationaux dans le secteur de l’énergie, Souissi a relevé que le secteur est bloqué à cause de la régression des opérations de prospection et la modestie du nombre des concessions d’exploration octroyées.

En contrepartie, il a souligné que la Tunisie parie sur les énergies renouvelables qui devraient contribuer à hauteur de 35% dans la production de l’électricité, à l’horizon de 2035, contre 3% actuellement. Selon lui, le volume des

investissements internationaux en énergies renouvelables devra augmenter, en Tunisie, durant les prochaines années, faisant remarquer que les investissements internationaux ont atteint, au cours de l’année précédente, environ 30 millions de dinars dans ce domaine.

S’agissant de la hausse importante du portefeuille financier, il a indiqué que l’année précédente a été marquée par l’augmentation de capitaux de trois sociétés privées cotées en bourse, ce qui explique la hausse remarquable de l’investissement.

En ce qui concerne l’évolution importante dans le secteur agricole, Souissi a indiqué que cela revient à l’entrée en activité d’un projet hollandais de production de primeurs géothermiques, dans le gouvernorat de Gabès, réalisé sur une superficie de centaines d’hectares.

Dans ce contexte, il a relevé que les investissements alloués à ce projet, qui demeure encore en phase de démarrage, dépassent 100 millions de dinars, précisant que cette enveloppe sera investie progressivement.

Le responsable a conclu que la Tunisie œuvre à attirer des investissements internationaux, de l’ordre de 2820 MD, en 2024, et de près de 3000 MD en 2025.

About TAP

Check Also

Restez motivé pour donner le meilleur de vous-même avec le tout nouveau Samsung Galaxy Fit3

Samsung Electronics Co., Ltd. a annoncé aujourd'hui le lancement du Galaxy Fit3 [1] , son tout nouveau tracker de fitness qui démocratise la technologie avancée

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!