Breaking News
Home / Accueil / Alfa Romeo « MILANO »… L’histoire de la marque dans un nom

Alfa Romeo « MILANO »… L’histoire de la marque dans un nom

  • Il s’appellera donc MILANO. Alfa Romeo a choisi un nom à forte teneur historique pour son nouveau SUV compact. Fidèle à l’ADN sportif de la marque, il sera notamment disponible dans une version 100% électrique,
  • Un hommage explicite à la ville natale d’Alfa Romeo, ambassadrice du Made in Italy dans le monde entier, capitale internationale du design et symbole de l’innovation,
  • Depuis 1910, le logo Alfa Romeo se compose de la croix, symbole historique de la capitale de la Lombardie, et du serpent Biscione, que l’on retrouve dans les armoiries de la famille Visconti. Pendant plus de 60 ans (de 1910 à 1972), le nom de la ville a fait partie intégrante du logo de la marque,
  • L’Alfa Romeo MILANO sera dévoilé à la presse internationale en avril 2024, à Milan même,
  • Alfa Romeo profite de cette occasion pour faire un point sur la situation de la marque depuis la création de Stellantis en 2021 : solidité et discipline dans la mise en œuvre du plan annoncé, respect total du processus de transition vers l’électrique, objectifs de qualité atteints et reconnus au niveau mondial,
  • Un coup de projecteur sur l’année 2023, enfin, qui arrive à son terme avec des chiffres témoignant d’une croissance mondiale solide : + 34 % à fin novembre vs. 2022.

En avril 2024 à Milan, Alfa Romeo dévoilera au monde le premier SUV compact de son histoire, qui sera notamment disponible dans une version 100% électrique. Il portera le nom de MILANO, véritable hommage à la ville où tout a commencé le 24 juin 1910.

Avec l’Alfa Romeo MILANO, la marque rejoint le segment B, le plus important en Europe, avec une nouvelle proposition qui incarne pleinement l’ADN de la marque, la noble sportivité italienne.  Ce premier SUV compact 100 % électrique constituera une porte d’entrée dans le monde d’Alfa Romeo pour tous ceux, Alfistes ou non, qui attendaient le retour de la marque sur le segment B.

Jean-Philippe Imparato | PDG d’Alfa Romeo

 « Avec l’arrivée de MILANO en 2024, Alfa Romeo complète une gamme capable de répondre aux désirs de tous nos passionnés et bien plus encore. MILANO se veut un « welcome back » symbolique pour tous les Alfistes. Propriétaires de la Giulietta et de la Mito, ils ont attendu de pouvoir réitérer leur amour pour Alfa Romeo. Ce nouveau véhicule constitue également une offre de « bienvenue » pour tous ceux qui recherchent une expérience sportive unique dans ce segment en plus de la beauté distinctive du design italien.

MILANO est le premier jalon du processus de transition de la marque vers l’électrique et, comme le Tonale, a pour tâche importante de renforcer encore la présence mondiale d’Alfa Romeo. »

Le choix du nom « MILANO », profondément ancré dans l’histoire de la marque.

 Peu de choses caractérisent davantage l’identité d’un constructeur automobile que le logo qui l’identifie.

Depuis 1910, l’emblème d’Alfa Romeo comprend deux des symboles permettant d’identifier Milan : La croix, symbole historique de la capitale lombarde, et le serpent Biscione, blason de la famille des Visconti ; l’un des attributs les plus emblématiques de la ville. Pendant plus de 60 ans (1910-1972), le nom MILANO figurait dans la partie inférieure du logo. Jusqu’en 1918, il était accompagné de l’acronyme « A.L.F.A. » (Anonima Lombarda Fabbrica Automobili), puis à partir de 1919 du nom « ALFA ROMEO. »

Toujours symbole de l’avant-garde, Milan est aujourd’hui un manifeste international de la modernité, de l’innovation et de la durabilité. Considérée comme l’un des symboles de l’art et du Made in Italy dans le monde, Milan a toujours joué un rôle culturel central dans les domaines de la mode, du design et de la musique.

Alfa Romeo choisit donc cette ville, Milan, sa maison, pour entamer un nouveau chapitre, exaltant et audacieux, de son histoire : réinterpréter la sportivité du 21ème siècle.

Cette décision va donc au-delà des noms emblématiques des modèles passés ou des noms des cols alpins utilisés plus récemment. Elle vise à reconnecter la marque avec ses origines italiennes. L’ambition d’Alfa Romeo, audacieuse, est d’exporter dans le monde entier les valeurs qui ont toujours fait d’elle une marque singulière.

Le bilan de la marque, près de trois ans après la création de Stellantis.

La performance commerciale de la marque en 2023 constitue une reconnaissance du travail réalisé par une équipe solide et disciplinée, laquelle a permis de mener à bien un plan produit à long terme décidé lors de la création de Stellantis en 2021. Un à un, les objectifs les plus importants ont été atteints :

  • Ramener la marque à la rentabilité. Cet objectif a été atteint au cours du deuxième semestre de l’ année 2021,
  • Approbation et financement du plan produit à long terme, nommé par Alfa Romeo « From 0 to 0 », dont l’objectif audacieux consiste à passer de « 0 » véhicules électrifiés en 2021 à une gamme « 0 » émissions en 2027 ; avec un nouveau produit chaque année :

o   2022 – Débuts du Tonale Hybride Rechargeable Q4,

o   2023 – Alfa Romeo revient dans le monde des « voitures sur mesure », en présentant la 33 Stradale (BEV – ICE),

o   2024 – Première Alfa Romeo 100 % électrique (Alfa Romeo MILANO),

o   2025 – Reveal du premier véhicule disponible en version 100 % électrique uniquement,

o   2027 – La gamme Alfa Romeo sera 100 % électrique.

  • Des normes de qualité intransigeantes guident, avec un grande rigueur, toutes les actions stratégiques de la marque. Les résultats ont été immédiatement reconnus à l’échelle mondiale. En novembre 2022, Alfa Romeo s’est classée première parmi les marques Premium dans l’indice de satisfaction des ventes J.D. Power, gagnant neuf places dans le classement et obtenant 25 points de plus qu’en 2021, soit la plus forte progression du segment Premium.

Un an plus tard, Alfa Romeo se hisse sur la première marche du podium dans le classement général des marques Premium et à la troisième place de l’ensemble du secteur, selon l’étude J.D. Power U.S. Initial Quality Study (IQS). Elle gagne 24 places, soit la plus forte croissance enregistrée dans le cadre de l’étude IQS sur le secteur.

  • Augmentation de la valeur résiduelle, rendue possible grâce à une politique stricte de gestion des stocks et une stratégie de gamme réfléchie.

Une croissance incontestable en 2023

Ces éléments constituent une base solide aux remarquables performances commerciales enregistrées par Alfa Romeo en cette fin d’année : à fin novembre, hausse de +34 % des ventes mondiales vs. 2022.

  • En Europe, une hausse significative de +53 %,
  • L’Afrique et le Moyen-Orient connaissent la croissance la plus forte, avec une hausse des ventes de +95 %,
  • La région Inde Asie Pacifique contribue également à la croissance, avec une hausse de ses ventes de +6%. Alfa Romeo y a renforcé sa présence à Singapour et à Hong Kong,
  • En Amérique du Nord, les débuts de Tonale en septembre ont été accueillis avec beaucoup d’enthousiasme, comme en Chine, où la gamme est désormais complétée du Nouveau Tonale. Ces deux régions représentent des zones d’importance stratégique, où Alfa Romeo réalise des investissements significatifs afin de créer les conditions idéales à sa croissance.

L’histoire de Milan à travers le logo Alfa Romeo.

Peu d’éléments caractérisent l’identité d’un constructeur automobile aussi bien que l’insigne figurant sur la calandre. Dans le cas d’A.L.F.A. d’abord et d’Alfa Romeo ensuite, le blason est destiné à souligner les origines milanaises de l’usine et, avec ses variations au fil des ans, constitue le reflet des évolutions historiques de l’entreprise et de l’Italie. La croix de la municipalité de Milan, le Biscione Visconti et l’inscription Alfa Romeo (A.L.F.A. seulement jusqu’en 1918) sont de fait les éléments qui perdurent depuis la naissance de la marque.

Le 24 juin 1910, la nouvelle société A.L.F.A., Anonima Lombarda Fabbrica Automobili, est officiellement enregistrée et l’administrateur délégué Ugo Stella demande à Merosi de dessiner le blason qui ornera le radiateur des futures voitures. Les chroniques racontent que le jeune designer Romano Cattaneo dit à Merosi avoir été frappé par le Biscione Visconti vu sur la tour Filarete alors qu’il attendait, comme chaque matin sur la Piazza Castello, le tram n° 14. Merosi, originaire de Plaisance, accepte non seulement la suggestion, mais esquisse le blason devant son collaborateur. Il y ajoute la croix rouge sur fond blanc et entoure le tout d’un disque bleu portant – en or – les mots A.L.F.A. et MILANO, séparés par deux nœuds savoyards. Le croquis est approuvé par Ugo Stella et Cattaneo lui-même est chargé de la conception finale en vue de la production. Le premier grand changement intervient en 1919. L’entreprise passe alors sous le contrôle de Nicola Romeo et le mot ALFA ROMEO apparaît sur le blason.

En 1925, la GP Tipo P2 remporte le premier championnat du monde des voitures de Grand Prix et une couronne de laurier est ajoutée autour de l’insigne pour célébrer l’événement. À la fin de la Seconde Guerre mondiale, le blason est profondément remanié. Les nœuds savoyards laissent place – avec l’avènement de la république – à deux lignes ondulées, tandis que les armoiries sont stylisées et réalisées en métal estampé, peint d’une seule couleur.

À partir de 1950, avec l’Alfa Romeo 1900, on assiste au retour du logo en laiton émaillé qui, en 1960, cède la place à un logo identique en matière plastique.

À partir de 1972, avec l’ouverture de l’usine Alfasud de Pomigliano d’Arco, le mot MILANO disparaît. En même temps, le Biscione est simplifié et la deuxième spirale du corps du serpent à tête de dragon n’est plus enroulée sur elle-même.

En 1982, la couronne de laurier disparaît pour laisser place à une ligne dorée.

Le 24 juin 2015 enfin, avec le lancement de la Giulia dans le musée Alfa Romeo nouvellement ouvert, une nouvelle évolution du logo, l’actuel, est présentée.

Site Presse Alfa Romeo

https://www.media.stellantis.com/fr-fr/alfa-romeo

 

About Communiqué

Check Also

Danone et Nestlé vont ralentir la hausse de leurs prix en 2024

Les deux géants agroalimentaires Danone et Nestlé ont déclaré jeudi qu'ils allaient ralentir la hausse de leurs prix en 2024, après deux années de fortes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!