Breaking News
Home / Finances / Banques / La KfW décaisse 75 millions d’euros pour moderniser le secteur public en Tunisie

La KfW décaisse 75 millions d’euros pour moderniser le secteur public en Tunisie

La Banque Allemande de Développement (KfW) vient de décaisser une enveloppe de 75 millions d’euros (l’équivalent de 250 millions de dinars) pour soutenir les réformes du secteur public en Tunisie.

Cette somme constitue la première tranche du financement du « Programme d’appui aux réformes du secteur public, phase I », dont l’accord a été signé en juillet 2020 avec le gouvernement tunisien, selon un communiqué publié, ce jeudi 29 avril 2021 par la KfW.

Le ministère du Développement de l’Investissement et de la Coopération Internationale et la banque allemande avaient signé un accord de prêt de 150 millions d’euros (l’équivalent de 490 millions de dinars) visant à mettre en place ce programme.

Ce programme vise à accompagner la Tunisie dans la mise en œuvre de réformes, notamment dans l’administration publique, mais aussi dans l’administration fiscale et les entreprises publiques, en vue d’instaurer une administration plus efficace et plus moderne.

Selon la KfW, le décaissement de la contribution allemande est lié à la réalisation des réformes dans les domaines de l’administration publique, de l’administration fiscale et des entreprises publiques, rapporte l’agence TAP.

Cet accord de prêt s’inscrit dans le cadre d’un programme de soutien international pluriannuel, auquel contribue la KfW, l’Agence Française de Développement (AFD), l’Agence Japonaise pour la Coopération Internationale (JICA), la Banque Africaine de Développement et la Banque mondiale.

Agissant pour le compte du gouvernement fédéral allemand, la KfW soutient les réformes, les infrastructures et les systèmes financiers pour une croissance économique socialement équitable dans les pays en voie de développement.

Ce financement permettra aux citoyens d’avoir un accès facile à la télédéclaration et au télé-paiement.

About TAP

Check Also

Bientôt un SPAC dédié à la transition énergétique à Paris

Le fondateur de Direct Energie, Xavier Caïtucoli, l'ancien banquier d'affaires, Erik Maris, et le fonds Eiffel Essentiel SLP ont annoncé mercredi la création d'un SPAC avec l'ambition

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!