Breaking News
Home / Dernières actualités / Banque mondiale : La croissance économique en Tunisie devrait atteindre 4% en 2021

Banque mondiale : La croissance économique en Tunisie devrait atteindre 4% en 2021

La croissance économique en Tunisie devrait atteindre 4% en 2021 , après une chute historique de -8,8% en 2020, a estimé la Banque mondiale (BM) dans sa dernière édition des Perspectives économiques mondiales publiée, mardi, ajoutant que le rythme de croissance régressera en 2022 et 2023 pour se situer respectivement au niveau de 2,6% et 2,2%.

La BM a indiqué que l’activité économique dans la région du Moyen-Orient et Afrique du Nord devrait rebondir de 2,4 % cette année et de 3,5 % l’année prochaine.

Elle a estimé que la plupart des économies de la région MENA ont connu en 2020 une contraction sans précédent depuis des décennies, et les dommages économiques causés par la pandémie restent particulièrement visibles dans les secteurs du transport et du tourisme.

« La résurgence du virus a entraîné de nouvelles restrictions des déplacements dans de nombreux pays. La hausse des infections a cependant eu des répercussions économiques limitées jusqu’à présent », a encore souligné la BM.

Et d’ajouter que « malgré les perturbations engendrées par la pandémie, la hausse des prix pétroliers a généralement soutenu l’activité économique dans les pays exportateurs de pétrole. En République islamique d’Iran, les secteurs pétroliers et non pétroliers ont rebondi dans la deuxième moitié de l’exercice 2020/21 clos en mars. En Arabie saoudite, l’aggravation du recul du secteur pétrolier imputable à de nouvelles réductions de la production a été compensée par la dynamique de croissance du secteur non pétrolier ».

Plusieurs pays importateurs de pétrole ont connu au début de 2021 une recrudescence des cas de COVID-19 qui a ralenti la croissance en République arabe d’Égypte, en Jordanie, au Liban et en Tunisie.

Pour ce qui est de l’économie mondiale, elle devrait croître de 5,6 % en 2021, affichant ainsi un rebond post-récession d’une ampleur sans précédent en 80 ans. Cette reprise tient en grande partie au redressement vigoureux de quelques grandes économies, tandis que de nombreuses économies émergentes et en développement sont encore aux prises avec la pandémie de COVID-19 et ses retombées, indique la Banque mondiale dans sa dernière édition des Perspectives économiques mondiales.

Malgré la reprise, la production mondiale fin 2021 sera inférieure d’environ 2 % aux prévisions pré-COVID. Dans les deux tiers des économies émergentes et en développement, les pertes de revenu par habitant subies en 2020 ne seront pas recouvrées en 2022.

Dans les pays à faible revenu, où la vaccination a pris du retard, les effets de la pandémie ont effacé les progrès réalisés dans la lutte contre la pauvreté et aggravé l’insécurité et d’autres problèmes de longue date.

About Wajdi

Check Also

Renault va recycler des batteries à Flins avec l’allemand AMPS

Renault a annoncé mercredi un accord avec la start-up allemande Betteries AMPS pour développer et assembler à l'automne à Flins un système de stockage d'électricité mobile composé de modules

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!